Tchad: frappes aériennes contre Boko Haram en représailles à l’attentat

Tchad: frappes aériennes contre Boko Haram en représailles à l’attentat
Sur les lieux de l'attentat suicide à N'Djamena, le 15 juin 2015

Sur les lieux de l’attentat suicide à N’Djamena, le 15 juin 2015|AFP

L’armée tchadienne a mené mercredi des « frappes aériennes » au Nigeria sur des positions des islamistes de Boko Haram en « représailles » au double attentat meurtrier commis lundi à N’Djamena, a annoncé jeudi l’état-major de l’armée tchadienne.

« En réaction aux actes lâches et barbares perpétrés par les terroristes de Boko Haram contre l’école de police et les abords du commissariat central de police, occasionnant la mort de plusieurs citoyens tchadiens, les forces armées et de sécurité ont mené ce mercredi des frappes aériennes en représailles, sur des positions de ces terroristes en territoire nigérian », indique un communiqué de l’état-major.

Les raids ont détruit « six bases » des islamistes et « causé dans leurs rangs de nombreux dégâts humains et matériels », assure l’état-major, ajoutant: « toujours prêtes et promptes à réagir, nos forces de défense et de sécurité vont traquer sans merci ces terroristes sans foi ni loi pour qu’aucune goutte de sang tchadien versé ne reste impunie ».

Deux attaques simultanées contre le commissariat central et l’école de police de N’Djamena ont fait au moins 33 morts et une centaine de blessés lundi, une première dans la capitale tchadienne.

Ces attaques n’ont pas été revendiquées mais le Tchad les a attribuées au groupe islamiste nigérian Boko Haram.

L’armée tchadienne est engagée en première ligne dans une opération militaire régionale depuis le début de l’année contre l’insurrection de Boko Haram, qui s’est étendue au-delà du nord-est du Nigeria vers les pays limitrophes.

AFP


Tags assigned to this article:
arméeattentatAttentatsislamistesnigeriaTchad

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

Le porte-parole de Bongo qualifie de « coup de force » le ralliement de deux ténors de l’opposition à Ping

[GARD align= »center »] Le porte-parole du président sortant du Gabon a critiqué le ralliement de deux des principaux candidats d’opposition en

Répression en RDC: le président de l’Assemblée reconnaît un « dérapage »

Le président de l’Assemblée nationale en République démocratique du Congo (RDC) a reconnu samedi sur Twitter un « dérapage » lorsque la

Congo : le « mauvais classement » au Doing business nécessite des mesures correctives (ministre)

Le ministre d’Etat congolais, en charge du développement industriel et de la promotion du secteur privé, Isidore Mvouba, a déploré

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*