Tchad : Plus de Premier Ministre ni de gouvernement jusqu’à nouvel ordre

Tchad : Plus de Premier Ministre ni de gouvernement jusqu’à nouvel ordre
Le président tchadien Idriss Deby Itno

Le président tchadien Idriss Deby Itno

Le Premier ministre tchadien, Joseph Djimrangar Dadnadji quitte la primature moins d’un an après sa nomination. Joseph Djimrangar Dadnadji a remis sa démission ce jeudi de même que celle de l’ensemble de son gouvernement. Le 16e Premier ministre d’Idriss Déby, le président tchadien qui est au pouvoir depuis 23 ans a préféré quitter son poste avant l’examen d’une motion de censure signée par 74 députés du Mouvement Patriotique du Salut, le parti au pouvoir et dont le débat a lieu ce vendredi au sein du Parlement.

Joseph Djimrangar Dadnadji qui sait bien que le MPS d’Idriss Déby est largement majoritaire à l’Assemblée, a tiré toutes les leçons parce qu’il sait bien que la censure a toutes les chances d’être votée et qu’il perdrait son poste. Pour éviter cette honte, Joseph Djimrangar Dadnadji a décidé de remettre sa démission au Chef de l’Etat Tchadien. Dans sa lettre de démission, il estime que les relations avec la majorité s’opposent à la poursuite de sa mission.

Les députés de la majorité reprochent au désormais ex Premier Ministre de n’avoir rien fait pour lutter contre la cherté de la vie, le redécoupage administratif, la crise du système scolaire mais aussi l’arrestation de députés, en violation des lois de la République. Sur le dernier point, les députés s’insurgent contre les arrestations de députés en mai dernier après une présumée tentative de déstabilisation des institutions. Il est également reproché à Joseph Djimrangar Dadnadji, l’instabilité de son gouvernement.

En effet son passage à la primature caractérisé par 5 remaniements gouvernementaux en 10 mois de primature. Le dernier en date est celui du mois passé. Les députés n’ont cependant pas mentionné dans leur motion, la polémique autour du président de la Commission électorale qui a été nommé au début du mois par décret présidentiel même si l’ex-Premier ministre lui avait reproché je cite une moralité douteuse.

Le Tchad est donc sans Premier Ministre et sans gouvernement jusqu’à nouvel ordre. La balle est désormais dans le camp du Président Idriss Déby qui doit se chercher un nouveau Premier Ministre, le 17ème pour coordonner l’action gouvernementale dans les prochains jours.

Oeildafrique.com

Didier Assogba

Didier Assogba

Journaliste à Oeil d'Afrique. Basé à Lomé, Togo


Tags assigned to this article:
démissiongouvernementpremier ministreTchad

Related Articles

Centrafrique: manifestation contre le nouveau pouvoir à Bangui

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté jeudi à Bangui contre la coalition Séléka, l’ex-rébellion au pouvoir depuis le 24 mars

Appel à la manifestation contre les violations des droits fondamentaux en RDC

Grande Marche contre les violations des droits fondamentaux en République Démocratique du Congo 3ème ACTE Du métro Château Rouge à

Les 10 entreprises les plus performantes en Afrique

Le classement des entreprises africaines les plus performantes vient de paraitre. Au nombre de 250 au total, nous publions la

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*