Tchad: remaniement un mois après la formation d’un nouveau gouvernement

Tchad: remaniement un mois après la formation d’un nouveau gouvernement

Le président tchadien Idriss Déby Itno a procédé mardi à un remaniement ministériel, à peine un mois après la formation du nouveau gouvernement et la nomination du Premier ministre Djimrangar Dadnadji, a appris l’AFP de source officielle.

Six nouvelles personnalités dont une femme font leur entrée dans le nouveau gouvernement composé de 33 ministres et de neuf secrétaires d’Etat.

Cette annonce intervient après le limogeage des deux ministres chargés de l’Intérieur, Bachir Ahmat Mahamat et Bachar Ali Souleyman, le 14 février.

En remplacement à ces postes-clés, Ali mahamat Zene Ali Fadel devient ministre de l’Interieur et de la sécurité tandis que Yokabdjim Mandigui est nommé à l’Aménagement du territoire et à la décentralisation.

Autres portefeuilles importants, le ministère de l’Economie est confié à Issa Ali Taher, et le secrétariat d’Etat à la Santé publique revient à Mme Chamchal Houda Abakar Kadade.

Le Premier ministre Djimrangar Dadnadji, ancien directeur de cabinet du chef de l’Etat, nommé le 21 janvier après la démission d’Emmanuel Nadingar, est maintenu à son poste.

Les remaniements au sein du gouvernement sont fréquents dans ce pays sahélien tenu d’une poigne de fer par le président Déby, au pouvoir depuis 1990.

 

AFP

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
Tchad

Related Articles

Afrique du Sud: Lancement officiel du parti de Julius Malema

L’ancien chef de la ligue de la jeunesse de l’ANC, Julius Malema a procédé dimanche au lancement de son nouveau

RDC : le gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi exclut de démissionner

[GARD align= »center »] Moïse Katumbi, emblématique gouverneur du Katanga, la région la plus riche de la République démocratique du Congo, a

Centrafrique: lycées et écoles désertés en attendant la paix

Des dizaines de salles de classe vides fermées par des cadenas: à l’image de beaucoup d’établissements de Bangui, le lycée

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*