Technologie : Douglas Mbiandou, veut former 100 informaticiens en Côte d’Ivoire pour créer des applications

Technologie : Douglas Mbiandou, veut former 100 informaticiens en Côte d’Ivoire pour créer des applications
Ordinateur

Image d’archive|© DR

Le centre de formation Objis spécialiste de la formation en Java vient de poser ses valises à Abidjan la capitale économique ivoirienne avec pour ambition de former la main-d’œuvre locale.

Le jeudi dernier s’est déroulé dans les locaux de la techno Hub d’Akendewa la présentation du programme de formation d’Objis qui vient de signer avec cette Ong très engagée dans la valorisation des TIC en Côte d’Ivoire un accord de partenariat pour la formation de plus de 100 informaticiens en Côte d’Ivoire sur une période de deux ans. Ainsi après le Congo Brazaville, le Sénégal, et le Maroc la Côte d’Ivoire est le quatrième pays Africain à bénéficier de ce programme de formation. De ce fait à partir du 1er juin prochain démarrera à Abidjan la formation des informaticiens en développement d’applications basé sur la plateforme Java Web et mobile.

Selon Douglas Mbiandou président d’Objis qui animait cette cérémonie, ce projet dans son ensemble a pour ambition de former 10 000 informaticiens sur le continent Africain d’ici 2025 qui seront capables de créer des logiciels, des systèmes d’information et des applications pour les besoins des Africains et en exporter ce savoir-faire au reste du monde. Ainsi le centre de formation Objis reconnut en France et dans plusieurs autres pays pour sa qualité de formation en technologie de développement d’applications basée sur Java voudrait à sa manière préparer et intégrer une nouvelle main-d’œuvre très qualifiée aux nouveaux défis mondial qui sont le digitaux.

Avec un cycle de formation très adapté ( 3 X 3 heures par semaine) et une méthode pédagogique des plus souples, Objis voudrait aguerrir les ingénieurs Africains formés sur le continent aux normes internationales afin de les rendre plus compétitifs sur le marché de l’emploi international mais surtout leur permettre de prendre une part active dans le développement de nouveaux services basés sur le mobile et le web.

Pour le président d’Objis l’implantation du centre de formation à Abidjan au travers du partenariat avec l’Ong Akendewa est à saluer vu le potentiel humain du pays et son positionnement stratégique en Afrique de l’ouest, ce qui créera une nouvelle richesse substantielle dans la région.

« Je souhaite mettre mes compétences au service des jeunes du continent en leur fournissant le savoir-faire que nous avons acquis après plusieurs années d’expérience auprès des multinationales. Leur seule détermination nous permettra de réaliser ce vœux », conclura-t-il.

Fulbert KOFFI
© OEIL D’AFRIQUE

 

Fulbert Koffi

Fulbert Koffi

Journaliste Oeil d'Afrique, basé à Abidjan (Côte d'Ivoire), spécialiste des dossiers politiques et sociaux culturels.


Tags assigned to this article:
cote d'ivoireObjis

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Burkina: mandat d’arrêt international contre l’épouse du chef putschiste Gilbert Diendéré

La justice militaire a lancé un mandat d’arrêt international contre Fatou Diendéré née Diallo, l’épouse du général Gilbert Diendéré, le

Affaire Karim Wade: l’avocat général près la Cour suprême casse le verdict de la CREI

L’avocat général près la Cour suprême a pris, jeudi, le contrepied de la CREI, qui avait infligé à Karim Wade

Guinée: le président Alpha Condé ouvre des négociations avec l’opposition

Le président guinéen Alpha Condé a demandé lundi à son gouvernement d’ouvrir « sans délai » des négociations avec les dirigeants de

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*