Alerte Infos

Terrorisme: Comment la CIA a versé un millions de dollars à Ben Laden

CIA USA

Il semble que les Etats-Unis aient contribué au paiement par inadvertance. (Photo Saul Loeb. AFP)

C’est le New York Times, dans son édition du 14 mars 2015, qui soulève le lièvre. Citant des sources officielles occidentales, le journal américain révèle qu’un million de dollars versé par la CIA à un fonds secret du gouvernement afghan, a fini entre les mains d’Al Qaïda en 2010. C’était en échange de la libération par le groupe djihadiste du consul général d’Afghanistan à Peshawar, au Pakistan.

Abdul Khaliq Farahi, le consul général afghan à Peshawar, a été enlevé en 2008 et remis à Al Qaïda. Il a été relâché deux ans plus tard contre le paiement d’une rançon de 5 millions de dollars, dont un cinquième provenait donc de l’argent versé par la CIA à un fonds secret du gouvernement afghan, selon le journal américain.

C’est un échange épistolaire entre Oussama Ben Laden et un responsable d’Al-Qaïda qui révèle que la Central Intelligence Agency (CIA) a participé au financement de l’organisation terroriste, pourtant, qu’elle combat depuis plusieurs années.

Les lettres évoquent le paiement de cette rançon. Elles ont été retrouvées en mai 2011 par les Navy Seals lors du raid des forces spéciales américaines dans la villa d’Abbottabad, au Pakistan, au cours duquel Ben Laden a été tué.

Selon le New York Times, Oussama ben Laden s’est d’abord montré suspicieux. Il craignait que la CIA soit au courant de cette destination et que cet argent ait été empoisonné, irradié ou muni d’un dispositif de repérage par les services secrets américains.

Ben Laden a même demandé que l’argent soit converti dans une autre devise. Mais, le New York Times écrit qu’il ne s’agissait pas d’un piège, mais d’un «méthode parmi d’autres» de financement de groupes terroristes par les Etats-Unis.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
ciaterrorismeusa

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

RDC: quatre membres d’un collectif citoyen arrêtés à Goma

Quatre membres d’un mouvement citoyen congolais ont été arrêtés à Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo, alors

Côte d’Ivoire: sécurité renforcée et enquête en cours après l’attaque qui a fait 18 morts

[GARD align= »center »] Les autorités ivoiriennes ont promis de renforcer la sécurité et faire avancer l’enquête sur le premier attentat jihadiste

Abdoulaye Wade démarre les hostilités: «Mon retour (à Dakar) est hautement politique»

[GARD align= »center »] C’est une déclaration qui peut être vue comme un défi lancé au régime de Macky Sall. De la

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*