Togo: Faure Gnassingbé décroche plus de 100 millions d’euros en Chine

by OEIL D'AFRIQUE | 7 juin 2016 19 07 55 06556

[GARD align= »center »]

Xi Jinping et Faure Gnassingbé le 30 mai à Pékin| © gettyimages

Xi Jinping et Faure Gnassingbé le 30 mai à Pékin| © gettyimages

La visite d’Etat en Chine du président togolais, Faure Gnassingbé s’est achevée jeudi. De nombreuses conventions économiques ont été signées entre les deux pays. Au minimum, Faure Gnassingbé a ramené de Chine 75 milliards de F CFA (114 millions d’euros) de financements de projets.

En Chine, la délégation togolaise a signé deux principales conventions de financement. La première, d’un montant de 40 milliards de F CFA, porte sur la deuxième phase du projet de la nouvelle aérogare de Lomé inaugurée le 25 avril dernier, qui verra son extension avec la construction de deux terminaux.

Le Togo envisage de faire de l’Aéroport de Lomé, un hub sous régional pour les compagnies aériennes dont Asky.

Une seconde convention de 36 milliards de F CFA permettra d’accélérer la construction du barrage d’Adjarala. Le projet est destiné à accroître la production énergétique du Togo et du Bénin. C’est la société chinoise, Sinohydro Africa qui a en charge les travaux de construction. La Banque chinoise d’import-export, China EximBank va décaisser le financement.

Le président chinois, Xi Jinping s’est engagé pour une annulation partielle de la dette extérieure du Togo au 31 décembre 2015. Xi Jinping a promis à Faure Gnassingbé la révision des taux des prêts concessionnels de Pékin et l’octroi d’un don de 18 milliards de F CFA en faveur de l’agriculture.

Dans la foulée, une convention a été signée avec l’entreprise Poly Group pour la construction de 10 000 logements sociaux. Un accord qui vient compléter le programme de réalisation de 50 000 logements en faveur des fonctionnaires, lancé en 2014.

Le président togolais s’est également déplacé dans la province chinoise de Shenzhen et a eu une rencontre avec les dirigeants du China Merchant Group, actionnaire à 50 % de Lomé Container Terminal (LCT) et ceux de Huawei, très présent dans la fourniture d’équipements aux opérateurs de télécommunication au Togo.

En dehors des ministres, plusieurs opérateurs économiques faisaient partie de la délégation présidentielle notamment José Kwassi Syménouh, président de l’Association des grandes entreprises du Togo (AGET), Germain Meba, président de la chambre de commerce d’industrie.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]

Source URL: http://archives.oeildafrique.com/togo-faure-gnassingbe-decroche-plus-de-100-millions-deuros-chine/