Togo-Ghana: Un poste de contrôle juxtaposé pour faciliter le trafic

Togo-Ghana: Un poste de contrôle juxtaposé pour faciliter le trafic

 [GARD align= »center »]

Togo-Ghana Un poste de contrôle juxtaposé pour faciliter le trafic

Le poste de contrôle juxtaposé de Noépé à la frontière entre le Togo et le Ghana est ouvert depuis lundi à la circulation. Il a été inauguré au terme d’une cérémonie par les présidents du Togo Faure Gnassingbé et du Ghana John Dramani Mahama.

La cérémonie d’inauguration s’est déroulée en présence  de l’ambassadeur de l’Union européenne au Togo, Nicolás Berlanga Martínez, du président de la Commission de la CEDEAO, Désiré Kadré Ouédraogo et des hautes personnalités des deux pays.

Le nouveau poste est situé à  Noépé à 25 km de Lomé frontalier de la localité Akanu au Ghana. Il couvre une superficie d’environ 17 hectares fait avec un grand bitume plus enrobé. Il est composé d’un parking pour les différents types de porteurs, d’un poste de douane, des magasins, des services  administratifs … Ce qui va assurer une meilleure facilitation du trafic commercial.

Les travaux ont été exécutés par l’entreprise de travaux publics GER. Cette infrastructure  a été financée par l’Union Européenne (UE) à hauteur de 7 milliards de FCFA.

Il s’agit du troisième poste frontalier juxtaposé après ceux de Malanville (Bénin/Niger) et Sémé (Nigéria/Bénin) pour permettre de faciliter le passage et réduire les coûts, les retards et les harcèlements notés au niveau des frontières de la sous-région.

Pour Désiré Kadré Ouedraogo, ces infrastructures ont l’avantage de servir de plateforme pour la mise en œuvre des mesures de facilitation telles que le guichet unique pour accélérer le traitement des documents, la gestion intégrée des frontières entre les différents organismes et l’inter connectivité des systèmes douaniers.

L’un des piliers du processus d’intégration au sein de l’espace CEDEAO est la libre circulation des personnes et des biens. C’est pour cette raison que la commission de la CEDEAO a pris le soin d’œuvrer pour la suppression des obstacles et difficultés dans la circulation des personnes et des biens.

Didier Assogba
© OEIL D’AFRIQUE

Didier Assogba

Didier Assogba

Journaliste à Oeil d'Afrique. Basé à Lomé, Togo


Tags assigned to this article:
GhanaTogo

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Bénin : de son exil, Patrice Talon parle de l’empoisonnement de Boni Yayi

En Exil en France depuis maintenant trois ans, Patrice Talon s’est adressé lundi aux béninois dans un discours télévisé de 30

Virus d’Ebola : le Ghana enregistre-t-il son premier cas après la mort d’une jeune fille ?

[GARD align= »center »] Décès d’une jeune fille de 12 ans à Kumassi au Ghana à la suite d’une fièvre virale avec

Côte d’Ivoire: l’écrivain Bernard Dadié, premier lauréat du prix Jaime Torres Bodet décerné par l’Unesco

[GARD align= »center »] L’écrivain ivoirienBernard Dadié, qui a récemment fêté ses 100 ans, a reçu jeudi à Abidjan le premier prix

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*