Togo : Le gouvernement interpellé sur la diminution du prix du baril du pétrole

Togo : Le gouvernement interpellé sur la diminution du prix du baril du pétrole

 [GARD align= »center »]

Image d'archive: Togo le gouvernement interpellé sur la diminution du prix du baril du pétrole

Image d’archive: Togo le gouvernement interpellé sur la diminution du prix du baril du pétrole

La Ligue des consommateurs du Togo, le Mouvement Martin Luther King, le Comité de réflexion et d’action pour la promotion des Droits de l’Homme (CRAPH) ont appelé le gouvernement togolais à mettre en application le principe de «la vérité des prix» et de prendre des dispositions pouvant soulager le quotidien des Togolais au regard de ses multiples engagements.

Se basant sur un rapport des prix d’août 2014 publié sur le site www.prixdubaril.com, ces organisations relèvent que le prix du baril de pétrole de mer du Nord est passé à 89,46 dollars la semaine dernière (du 6 au 10 octobre 2014), soit une chute de 22 %. Elles demandent ainsi au gouvernement de répercuter cette baisse sur les prix à la pompe au Togo.

«Nous demandons au gouvernement, dans un souci de gouvernance efficiente et d’apaisement social, surtout en ces périodes de crise de plus en plus aiguë  dans le pays, de rapporter l’arrêté interministériel N° 002/MCPSP/MEF/MME du 15 janvier 2014,  portant fixation des prix à la pompe des produits pétroliers,  d’appliquer le principe de ‘la vérité des prix’, de procéder au contrôle de l’application de la détaxe au niveau des opérateurs économiques», peut-on lire dans une note commune à ces organisations.

La dernière augmentation du prix des produits pétroliers à la pompe remonte au 15 janvier 2014 suite à l’augmentation du coût du baril sur le marché international. A cette époque, le gouvernement avait décidé de ne plus continuer à subventionner ces produits, subvention qui ne profite qu’à une minorité.

Aux lendemains de l’augmentation de janvier, les autorités ont expliqué que les subventions deviennent très importantes et s’augmentent chaque année. Plus de 40 milliards Fcfa ont été débloqués pour la subvention en 2013 mais n’ont pas profité aux couches vulnérables.

Didier Assogba
© OEIL D’AFRIQUE

Didier Assogba

Didier Assogba

Journaliste à Oeil d'Afrique. Basé à Lomé, Togo


Tags assigned to this article:
Togo

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Le Sénégal va lutter contre la coupe abusive de bois en Casamance

[GARD align= »center »] Le gouvernement sénégalais va prendre des « mesures fortes » contre la coupe abusive de bois en Casamance, dans le

Des opposants ivoiriens dispersés lors d’un meeting contre le référendum constitutionnel à Abidjan

[GARD align= »center »] La police ivoirienne a dispersé vendredi au Plateau, le centre des Affaires d’Abidjan, des opposants qui se dirigeaient

Crash de Sénégal Air: la thèse de l’abordage confirmée, des enquêtes ouvertes

Le bimoteur HS 125 de la compagnie Sénégal Air, qui s’est écrasé samedi 5 septembre au large de Dakar a eu

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*