Togo: Le Floch près de mourir selon son épouse

Togo: Le Floch près de mourir selon son épouse

Togo: Le Floch près de mourir selon son épouse, Paris réclame son évacuation sanitaire

La France réitère son appel aux autorités togolaises à décider une évacuation sanitaire de son ressortissant Loïk Le Floch-Prigent, détenu à Lomé, dont elle juge l’état de santé préoccupant, alors que l’épouse de l’ex-patron du groupe pétrolier Elf, affirme qu’il est tout près de mourir.

Aujourd’hui, il est tout près de mourir. Des médecins ont pu l’examiner, effrayés de voir dans quel état il est. Bientôt, il sera trop tard, écrit Marlène Le Floch-Prigent, dans une lettre déposée mardi à la présidence française, et rendue publique mercredi par la radio RTL.

Monsieur le Président, faites quelque chose pendant qu’il est encore temps. Vous seul pouvez convaincre le Togo qu’un homme mort ne peut pas être jugé, poursuit-elle.

La situation nous préoccupe évidemment, a déclaré Philippe Lalliot, porte-parole du Quai d’Orsay, lors d’un point-presse. Nous entendons bien sûr cet appel et sommes en contact avec Mme Le Floch-Prigent, a ajouté M. Lalliot précisant qu’elle avait été reçue en novembre au Quai d’Orsay.

Nous réitérons donc l’appel que nous avons lancé aux autorités togolaises depuis maintenant plusieurs semaines: M. Le Floch-Prigent doit pouvoir bénéficier d’une évacuation sanitaire lui permettant de subir en France une opération, dès lors qu’elle n’est pas possible sur place, a ajouté le porte-parole.

Le 5 octobre, Paris avait demandé à Lomé d’envisager l’évacuation sanitaire de M. Le Floch-Prigent, si les soins que son état de santé nécessite ne pouvaient lui être prodigués à Lomé.

Selon le Quai d’Orsay, ce message a à nouveau été clairement passé par l’ambassadeur de France au Togo. Comme les autorités françaises à Paris, il est totalement mobilisé et a des contacts très fréquents avec les autorités togolaises sur ce sujet, a dit M. Lalliot.

M. Le Floch-Prigent, 69 ans, souffre en particulier de psoriasis et aurait dû subir fin septembre une intervention chirurgicale en France. Il avait été arrêté le 14 septembre à Abidjan puis transféré le lendemain au Togo où il a été inculpé de complicité d’escroquerie.

Le médecin de l’ambassade de France à Lomé s’est rendu mardi au chevet de l’homme d’affaires sur son lieu de détention et a prévu d’y retourner jeudi, alors que l’état de santé de M. Le Floch-Prigent se dégrade, a poursuivi M. Lalliot.

Depuis le début de l’affaire, notre consule ou le médecin conseil de l’ambassade rendent à M. Le Floch-Prigent des visites quasi quotidiennes. Cette semaine, notre consule s’est rendue sur place lundi, a-t-il ajouté.

La justice togolaise exige une caution de neuf millions de dollars pour la libération de Loïk Le Floch-Prigent. L’affaire oppose un homme d’affaires togolais, Bertin Sow Agba, à un homme d’affaires émirati, Abbas El Youssef. L’Emirati a porté plainte contre M. Agba, l’accusant d’avoir organisé un réseau pour lui soutirer 48 millions de dollars. M. Le Floch-Prigent est soupçonné d’en être le chef d’orchestre.

Ses avocats ont plusieurs fois demandé sa libération, mettant en avant la détérioration de son état de santé qui commande selon eux son rapatriement d’urgence. Cette demande a été étayée par une expertise judiciaire togolaise notifiée le 19 octobre qui confirme que M. Le Floch-Prigent doit être soigné sans délai, selon son avocat Patrick Klugman.

Avec AFP

 

 

 

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
elfjusticeTogototal

Related Articles

Togo: 25 députés de l’opposition déposent une proposition de loi limitant le mandat présidentiel

[GARD align= »center »] Les partis de l’opposition parlementaire du Togo ont déposé mercredi sur la table du président de l’Assemblée nationale

Togo : Des pistes de solution contre le trafic d’ivoire et de spécimens d’animaux sauvages protégés

[GARD align= »center »] Depuis quelques temps le Togo est confronté à un fléau de trafic illicite d’Ivoires et de spécimens d’animaux

Togo : Benjamin Amouzouvi et 8 autres étudiants exclus de toutes les Universités publiques

[GARD align= »center »] Le Conseil de Discipline de l’Université de Lomé a écouté lundi les membres du bureau de l’Association des

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*