Togo: plainte de Jean-Pierre Fabre contre Zetes, partenaire de la CENI

Togo: plainte de Jean-Pierre Fabre contre Zetes, partenaire de la CENI
Jean-Pierre Fabre, président de l'ANC, l'Alliance nationale pour le changement au Togo.

Jean-Pierre Fabre, président de l’ANC, l’Alliance nationale pour le changement au Togo.

Jean-Pierre FABRE, le candidat de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), soutenu par le Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) vient de déposer une plainte à Bruxelles contre la société Zetes pour faux en informatique et usage de faux. Partenaire de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), la société Zetes est fournisseur du matériel électoral pour la présidentielle d’avril prochain.

La société Zetes demeure le principal partenaire de la CENI qui a fourni les matériels pour l’enrôlement biométrique des électeurs durant la phase de révision des listes électorales. Pour le candidat Jean-Pierre FABRE, cette société informatique belge spécialisée en enrôlement biométrique des électeurs a contribué à faire la fraude électorale à partir du fichier en y laissant des électeurs fictifs au profit du candidat du pouvoir.

Pour  cette  action,  Jean-Pierre  Fabre  s’est  adjoint  les  services de Me  William Bourdon, avocat  au  barreau  de  Paris,  et  Me  Georges  Henri Beauthier,  avocat  au  barreau  de Bruxelles.

L’élection en cours d’organisation au Togo n’est pas consensuelle. Des réformes politiques et un audit du fichier électoral sont nécessaires pour un scrutin équitable et démocratique.

Depuis plusieurs semaines, les partis politiques d’opposition et les organisations de la société civile ont réclamé l’audit du fichier électoral qui, selon eux, contiendrait près de 30% d’électeurs fictifs. Parmi les pourfendeurs du fichier électoral, se trouve Alberto Olympio, président du Parti des Togolais (PT), qui a renoncé à être candidat à la présidentielle du 15 avril.

«Cette plainte avec constitution de partie civile fait suite à l’analyse du fichier électoral ayant servi  aux  élections dans  ce  pays depuis  2007,  et actuellement en  cours  de  révision  pour  la prochaine élection présidentielle prévue pour le 15 Avril 2015. Les résultats de cette analyse menée  par  les  experts de  l’ANC  sont  sans  appel  car  ils ont  mis  en  évidence  de  graves anomalies», a expliqué le responsable à la communication de Jean-Pierre Fabre.

Pour M. Fabre, la justice belge doit permettre d’établir la responsabilité  de Zetes, et l’obliger  à  effectuer l’audit  complet du  fichier  électoral avant  la prochaine élection présidentielle au Togo.

Plusieurs autres partis de l’opposition dont le Comité d’action pour le renouveau (CAR) ont appelé au boycott pour contraindre le pouvoir à faire les réformes limitant les mandats présidentiels et consacrant un scrutin majoritaire à deux tours.  

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
Jean Pierre FabreTogo

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Burkina: l’UA et la Cédéao saluent la désignation d’un civil comme président intérimaire

[GARD align= »center »] L’Union africaine et l’organisation régionale d’Afrique de l’Ouest, la Cédéao, ont salué lundi la désignation d’une personnalité civile,

RDC: rentrée parlementaire sous le signe de la guerre à l’est

Le discours de rentrée parlementaire samedi à Kinshasa a été principalement consacré à la guerre dans l’est de la République

Burkina: 4.000 morts du paludisme dont 3.000 enfants en 2016

[GARD align= »center »] Le paludisme a tué, l’an dernier, 4.000 personnes dont 3.000 enfants au Burkina et est la « première cause

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*