Top 10 des pays africains disposant d’internet à haut débit

Top 10 des pays africains disposant d’internet à haut débit

L’Afrique connaît un important retard dans le domaine de l’internet à haut débit. Les internautes africains restent confrontés à des coûts de connexion internet élevés et à des débits de téléchargement trop faibles. L’indice Net Index permet d’observer les progrès réalisés dans l’accès au haut débit sur le continent… et l’ampleur du chemin à parcourir. Top 10 des pays les plus avancés en la matière.

En dépit de l’augmentation du nombre d’internautes et de la percée des entrepreneurs du net, l’Afrique connaît un important retard dans le domaine de l’internet à haut débit. Les coûts de connexion à l’ADSL notamment y demeurent élevés, les infrastructures (lignes de cuivre, connexion aux câbles marins, couverture satellitaire) inadéquates ou manquantes. Pourtant de nombreux progrès ont été réalisés au cours de la dernière décennie.

L’évolution des débits de transferts de données en Afrique révèle à la fois ses faiblesses et les avancées observées. L’indice Net Index, permet justement de comparer et de classer les vitesses de téléchargement sur internet. Conçu par la société américaine Ookla, cet indice évalue la vitesse de téléchargement obtenue à partir de tests de connexion entre ordinateurs et serveurs situés dans un rayon de 480 km (300 miles). Ainsi, sur la période juillet-août 2013, le débit moyen de téléchargement sur internet a été de 13,64 Mbps à travers le monde. Le Luxembourg occupe la première place du classement mondial avec 119,79 Mbps. Les internautes mauriciens bénéficient de la connexion la plus rapide du continent, avec une vitesse moyenne de 11,93 Mbps. Maurice n’arrive néanmoins qu’en 54ème position mondiale.

En août 2013, le top 10 des pays africains avec les connexions internet les plus rapides, est :

Rang africain       

       Rang mondial   Pays           Vitesse (Mbps)
1 54  Maurice    11,93
2 63 Madagascar 9,51
3 82 Ghana 6,91
4 85 Cap-Vert 6,76
5 96 Mauritanie 5,73
6 98 Namibie 5,69
7 99 Éthiopie 5,51
8 103 Libye 5,29
9 104 Zimbabwe 5,04
10 105 Ouganda 5,03

Une des faiblesses de Net Index vient de sa forte volatilité à court terme. Le Rwanda, en tête de ce classement, il y a cinq mois à peine, ne figure plus dans ce top 10. Les mesures de la vitesse de connexion étant quotidiennes, le classement d’un pays reste dépendant des aléas techniques et des incidents  – météorologiques notamment – pouvant entraver périodiquement l’accès à internet.

Par ailleurs, l’aspect révélateur de ce classement demeure le léger décalage entre les performances économiques d’un pays et la vitesse de la connexion internet dont bénéficient les internautes. Seul l’Angola figure à la fois dans le top en termes de PIB par habitant et de vitesse de connexion internet.

 

Rang                 Vitesse de téléchargement*            PIB/hbt** (USD)
1 Mauritanie                     Guinée Equatoriale
2 Libye Libye
3 Madagascar Gabon
4 Namibie Seychelles
5 Rwanda Botswana
6 Cap-Vert Maurice
7 Ghana Afrique du Sud
8 Éthiopie Angola
9 Kenya Namibie
10 Angola Algérie
* Données pour janvier-aout 2013 – Speedtest.net

 

Jonas Saraka
Abidjan-Oeildafrique.com

 

Jonas Saraka

Jonas Saraka

KOUAKOU Kouamé Jonas alias Jonas SARAKA. Licence de Journalisme, DEUG II en Sciences économiques.


Tags assigned to this article:
connexiondébitfibre optiqueinternet

Related Articles

Ghana: plus de 70 morts dans l’incendie d’une station-service

Plus de 70 personnes sont mortes dans l’incendie d’une station-service à Accra alors qu’elles cherchaient à s’abriter de fortes pluies

RDC: la pluie fait 5 morts et plusieurs dégâts à Mbanza-Ngungu

La pluie qui s’est abattue, dans la nuit du vendredi 5 avril, a fait cinq morts et d’importants dégâts matériels

Le ministre Youssou Ndour rechante le temps d’un concert humanitaire

Le chanteur Youssou Ndour, nommé en avril ministre de la Culture du Sénégal, a retrouvé la scène dans la nuit

1 commentaire

Espace commentaire
  1. nguru wasingya
    nguru wasingya 14 août, 2013, 10:09

    Totalement, raison comment relever ce défis?
    Communication difficile entre l’Afrique et le reste du monde, au 21 siècle, les africains doivent se racheter.

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*