Tourisme : ces 12 pays africains ayant accueilli plus de touristes multimillionnaires

[GARD align= »center »]

Le tourisme en Afrique. Mombasa. Image d'Archives

Le tourisme en Afrique. Mombasa. Image d’Archives

Durant les douze mois allant d’octobre 2014 à septembre 2015, l’Afrique a été la vedette en accueillant 43 000 touristes multimillionnaires. C’est le chiffre que révèle une récente étude du cabinet New World Wealth intitulée «Le tourisme des millionnaires en Afrique» (Millionnaire Tourism in Africa). Ce chiffre ne prend pas en compte les touristes ordinaires et qui prennent d’assaut majoritairement le continent africain.

Selon l’étude, c’est l’Afrique du Sud qui a été la destination la plus populaire pour les touristes multimillionnaires. Cette catégorie des touristes définie par New World Wealth comprend uniquement des riches possédant des fortunes de 10 millions de dollars au moins, en dehors de la valeur de leurs résidences principales.

Sur cette base-là, ils ont été plus de 11 000 à se rendre en Afrique du Sud sur la période allant d’octobre 2014 à septembre 2015. L’adoption en 2014 par la nation arc-en-ciel de nouvelles règles d’octroi de visas plus rigoureuses n’a pas empêché l’affluence des multimillionnaires au cours de cette période.

Juste après l’Afrique du Sud, vient le Maroc qui occupe  la deuxième position avec 4000 visiteurs ultra riches.

Le Botswana, le Kenya et les Seychelles viennent à la suite avec chacun 3000 visiteurs multimillionnaires.

Avec chacun 2000 visiteurs ultra-riches, la Tanzanie, l’Ile Maurice et l’Egypte suivent le pas.

Ensuite, l’Ouganda, la Zambie, le Mozambique et le Nigeria ont, pour leur part, reçu chacun 1000 multimillionnaires.

Ces multimillionnaires qui ont pris d’assaut l’Afrique sont venus de la Chine, de l’Inde mais aussi des pays européens et des Etats-Unis.

L’étude de New World Wealth met l’accent sur l’engouement des ultra-riches asiatiques pour l’Afrique.

«Les millionnaires chinois et indiens sont devenus des visiteurs habituels en Afrique, en particulier dans des pays comme l’Afrique du Sud, les Seychelles, l’Ile Maurice et le Kenya», affirme le directeur des recherches chez New World Wealth, Andrew Amoils.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
afriqueéconomietourisme

[GARD align="center"] [fbcomments]

Related Articles

Ebola, un business macabre très lucratif ?

[GARD align= »center »] Pendant que le virus Ebola continue à décimer des vies – principalement en Afrique de l’Ouest – certains

Côte d’Ivoire : « TaxiJet », une solution technologique qui rassemble taximen et clients d’Abidjan

A la suite de l’application Uber qui a fait beaucoup de bruit en Europe et aux Etats-Unis depuis plusieurs années,

RDC : vers un arrêt des transactions en dollar?

Suite à un rappel à l’ordre de la Réserve fédérale américaine, les banques européennes ont procédé à l’arrêt des transactions

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*