Trois militants arrêtés pour un faux enterrement de Museveni en Ouganda

[GARD align= »center »]

Le président ougandais Yoweri Museveni

Le président ougandais Yoweri Museveni

La police affirme avoir mis la main sur les trois militaires alors qu’ils portaient un cercueil avec l’inscription +Repose en paix Museveni+ et un portrait du président.

Trois militants politiques ougandais ont été arrêtés vendredi pour « rassemblement illégal » après avoir mené une parodie de funérailles du président Yoweri Museveni, de certains ministres et de parlementaires proches du pouvoir, selon une source policière.

Les trois hommes ont été arrêtés à Mbarara, à 300 kilomètres au sud-ouest de la capitale, Kampala, après avoir maintenu cet événement en dépit de l’interdiction formulée par la police.

Ils entendaient ainsi protester contre un amendement constitutionnel qui devrait bientôt être examiné par le Parlement et prévoit de lever l’âge limite pour être élu chef de l’Etat, ce qui pourrait permettre à M. Museveni, 72 ans, de se représenter à l’issue de son mandat en 2021.

« Les trois ont porté un cercueil avec l’inscription +Repose en paix Museveni+ et un portrait du président », a expliqué à l’AFP par téléphone un porte-parole de la police locale, Samson Kasasira.

« Dans le même cercueil, il y avait les noms du ministre de la Justice et des Affaires constitutionnelles, et d’autres ministres et membres du Parlement », a-t-il ajouté.

Les trois activistes seront « inculpés devant un tribunal pour rassemblement illégal », a précisé M. Kasasira.

Une modification de la Constitution, levant l’âge limite – actuellement fixé à 75 ans – pour être élu président, pourrait permettre à M. Museveni, au pouvoir depuis 1986, de se présenter pour un sixième mandat consécutif.

AFP

[GARD align= »center »]

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
MuseveniOuganda

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Gabon: le ministre de la Justice, Séraphin Moundounga, annonce sa démission

[GARD align= »center »] Le ministre de la Justice du Gabon et deuxième vice-Premier ministre, Séraphin Moundounga, a annoncé qu’il démissionnnait lundi

La RDC a « engagé » son action contre les rebelles hutu rwandais

L’armée de République démocratique du Congo (RDC) a « engagé » son action contre les rebelles hutu rwandais des Forces démocratiques de

Tahéruka Shabazz, candidat aux prochaines élections présidentielles en Centrafrique

 [GARD align= »center »] Le président du parti du renouveau panafricain en république centrafricaine, Tahéruka Shabazz a répondu à nos questions et

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*