Trois policiers burkinabè tués dans l’attaque d’un commissariat à la frontière malienne

[GARD align= »center »]

Un soldat des Forces Armées Nationales (FAN) du Burkina Faso positionnées à la frontière du Mali le 15 janvier. Crédits : Sophie Garcia / hanslucas.com

Un soldat des Forces Armées Nationales (FAN) du Burkina Faso positionnées à la frontière du Mali le 15 janvier. Crédits : Sophie Garcia / hanslucas.com

Trois policiers burkinabè ont été tués dans la nuit de mardi à mercredi dans l’attaque d’un commissariat par des individus non identifiés dans la localité de l’Oudalan, dans le nord du Burkina, à quatre kilomètres de la frontière malienne, selon un communiqué du gouvernement.

« Dans la nuit de mardi à mercredi, un poste de police frontière, situé à Intangom, à quatre km de la frontière malienne dans la province de l’Oudalan (…), une attaque a été perpétrée par des individus non encore identifiés.Au cours de cette attaque, trois policiers ont été tués et des dégâts matériels ont été enregistrés », précise le communiqué.

Ces « assaillants étaient entre trois et quatre.Ils sont repartis vers le Mali après leurs forfaits », ajoute le communique, qui qualifie cet acte d' »attaque terroriste vu le mode opératoire ».

Les attaques de commissariats deviennent récurrentes dans le pays et pour juguler la psychose, le gouvernement a appelé  » la population au calme et à la sérénité et à dénoncer tout cas suspect » aux forces de l’ordre qui sont de plus en plus en alerte sur le territoire.

Le calme est revenu dans la province, où les militaires mènent des  opérations de « ratissage ».

Cette attaque intervient près de deux semaines après un assaut similaire ayant ciblé un autre commissariat non loin de la frontalier du Mali et du Niger.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
Burkina Fasomalipolicierstués

[fbcomments]

Related Articles

Nigeria: deux capitales du Nord-Est sous le feu de Boko Haram

[GARD align= »center »] Au moins cinq personnes sont mortes dans un double attentat-suicide mené par deux femmes à Maiduguri, capitale de

Le ministre des Affaires étrangères du Burkina Faso, pris d’un malaise, s’effondre devant les caméras

Djibrill Yipènè Bassolé, le ministre des Affaires étrangères du Burkina Faso, a été pris d’un malaise et s’est effondré jeudi

Bénin: vague de destitutions des maires pour « mauvaise gestion »

[GARD align= »center »] Le maire de Parakou, troisième ville du Bénin, est le sixième édile évincé par son conseil municipal pour

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*