Tshisekedi n'a encore rien compris du film qui se déroule

Tshisekedi n'a encore rien compris du film qui se déroule

Si le message (qui circule actuellement sur le net) attribué à Tshisekedi est réellement de lui, alors ce Monsieur n’a encore rien compris du film qui se déroule actuellement.

Je vous avais pourtant prévenu: il arrive parfois que les acteurs eux-mêmes ne comprennent pas nécessairement le sens profond de leur rôle dans le scénario élaboré par les  » maîtres ».
Mes chers amis, ne condamnez pas ces gens là (ils ont fait ce qu’ils avaient à faire); mais cherchez plutôt à comprendre vos erreurs. Le militantisme irréfléchi ne mène nulle part. Ils ont imposé à Tshisekedi le rythme de la bataille, ils l’ont manipulé du début à la fin. Et la diaspora, que d’être attentive, a préféré le fanatisme et le culte de la personnalité. Les slogans vides, ça ne fait trembler personne.
Nous sommes à blâmer. Je l’ai dit ici: on ne peut pas se laver à l’eau boueuse en espérant ne pas se salir. Ces gens là ont pris le temps de nous étudier alors que nous dansions et chantions. Bon, on ne va pas pleurer indéfiniment. Prenez tous un bon verre de lait… Oyo ebanda kala ezo continuer… le film n’est pas encore fini. Soyez attentifs…

Patrick Mbeko



Related Articles

Les potentiels candidats aux différentes élections présidentielles en Afrique : victimes d’une machination politique

[GARD align= »center »] Souvent en Afrique, par manque d’arguments d’autorité pour défendre leurs projets de société ou par manque de culture

Quel est le pays le mieux administré?

« En Libye, 7.5% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté contre 14,3 % aux USA et 13,8%

Afrocentricité ou Afrocentrisme ?

Beacoups parlent d’afrocentrisme ou d’afrocentristes des qu’ils entendent des noirs africains ou afrodescendants parler d’histoire de l’Afrique. De ce fait ils

6c ommentaires

Espace commentaire
  1. Papy TAMBA
    Papy TAMBA 10 décembre, 2011, 19:52

    Bien dit. En tant que congolais, je suis pour une confrontation des vues, une présence coude-à-coude du pouvoir et de l’opposition. Mais de quelle opposition? Celle qui croit réussir des coups des maitres quand ils sont pris pour des voyous? Il y a une manière intelligente de faire des actions qui marquent, sans attirer l’attention des services de renseignements et de la police dans le mauvais sens. Etre combattant aujourd’hui est synonyme de tout, sauf de ce qui est positif. Pendant qu’ils pensent nous intimider, nous nous saisissons de leurs erreurs et prenons toutes nos dispositions pour faire perdurer le pouvoir de celui qu’ils détestent. Si j’ai un conseil à donner, utiliser vos têtes à la place des muscles. Conseil d’un congolais qui vous aime. Papy TAMBA

    Répondre à ce commentaire
  2. BEN TATI
    BEN TATI 10 décembre, 2011, 21:11

    A PATRICK MBEKO,
    Et toi qui a compris que proposes-tu,,????!!!! 51 de misère tu veux que cela continue!!! même à l’étranger le congolais n’a pas le bonheur, l’exil n »a produit que des excentristes après les générations des boursiers tout le monde voulait voir l’Europe et certains se sont donnés pour devise voir l’Europe et mourir. Mon frère, Néhémie était en exil comme nous lorsqu’il fut informé comme nous ; il a adopté une stratégie pour reconstruire Israël in s’est pas livré à critiquer les siens néanmoins il les a invités à la repentance et àla reconstruction, à aimer Israël surtout de ne plus lazisser l’étranger régner. Que propose-tu pour un nouveau Congo? Partage tes idées. Que veux les impérialistes dans leur ballet de théatres au Congo? nous étouffer, nous exploiter, oui le militantisme irréfléchi ne produit rien que proposes-tu. Que le vieux soit éliminé par l’imposteur ? 10 millions de morts ce n’est pas assez et ceux qui continuent à tomber à notre insu . La vie gratuite de l’Europe c’est ça qui te complait. A 80 Moïse devait conduire les enfants d’Israël de l’escalvage aux portes de Canan, s’il en fut pas au but José et Caleb prirent la relève pour les faire entrer. Romains 12;2 peut nous instruire pour sortir notre pays de l’abime et le proverbes 6 et 8.

    QUE VIVE LE CONGO!!!!!!

    BEN TATI

    Répondre à ce commentaire
  3. kongolais
    kongolais 10 décembre, 2011, 22:37

    Votre débat est plus ou moins potable, car il y a des idées. ça vous démarque des commentaires puériles de combattants, sur Congomikili. Mais comparaison n’est pas raison dit-on en français, Moïse n’a pas pas participé à la ruine d’Israël, mais notre Tshitshi national, est l’un, si pas le seul idéologue de la descente aux enfers de notre pays.

    Répondre à ce commentaire
    • Thylou mukendi (@ThylouM)
      Thylou mukendi (@ThylouM) 11 décembre, 2011, 21:42

      Monsieur Le kongolais!
      Pour vous dans l’UDPS il n y aurait que des voyous! Réfléchissez bien, si vous êtes jeune, je me permettrait de vous parler de la non violence que l’UDPS a toujours prôné. A l’origine Tshitshi national n’était que l’un de 13 parlementaires qui voulaient voir le bien être du peuple, pas comme les députés dormants qui ont 6000 $ mensuel et refusent de voter 300 $ pour les enseignants. En quoi est-il idéologue de la descente aux enfers? Peut-être vous avez des secrets que moi je n’ai pas.

      Répondre à ce commentaire
  4. Patrick Mbeko
    Patrick Mbeko 11 décembre, 2011, 06:04

    Mon frère Ben Tati,

    Je dis toujours aux Congolais qu’on ne peut combattre un ennemi qu’on ignore. Le problème est que les Congolais sont beaucoup plus émotifs que rationnels. Et cela n’apportera rien de concret. Bien plus, ils veulent des solutions aux problèmes qu’ils ignorent. Ce qui fait que lorsqu’on expose une piste de solution, ils ne comprennent rien et demandent, encore et encore des solutions. Pourtant,l’information est là, devant eux. Tu sais (permets-moi de te tutoyer), en politique, on ne lis pas comme un mouton, on essaie de lire entre les lignes, on déchiffre les faits et gestes, les mots, etc. Tshisekedi, honnêtement, a prouvé qu’il n’est pas prêt pour diriger ce pays. Tu sais mon frère, l’idéal d’un peuple ne peut se résumer en un homme sinon ce peuple sera appelé à disparaître. Il suffit de déstabiliser le leader en question et tout est fini. Le MLC l’a prouvé depuis l’arrestation de Bemba. Au sein de l’UDPS, la relève n’a jamais été assurée. C’est pareil pour le camp présidentiel où le culte du petit chef ignorant, dépasse de loin celui de Dieu. Comme proposition: commencer par vous instruire sur les vrais problèmes du pays qui vont au-delà des seuls viols qui ne sont en réalité que les conséquences d’un système beaucoup plus puissant appelé  » communauté internationale » que le même Tshisekedi appelle pour déloger un Kabila qu’elle a placée malgré elle pour des raisons purement stratégiques. Le film continue. Gardez vos yeux grandement ouverts…

    Répondre à ce commentaire
  5. priscabolumbu@yahoo.fr
    priscabolumbu@yahoo.fr 12 décembre, 2011, 13:44

    Monsieur TAMBA , je ne suis pas d’accord avec vous. Il faut nous considerer comme un corps où chaque membre a son rôle à jouer. si les combattants sont à la rue c’est bon et une crème des intellectuels fils du pays doivent aussi faire qlq chose à leur niveau c’es à dire refléchir et bien reflechir pour la victoire du pays. Pourquoi il y a des politiciens et l’armée, ça veut dire il y a des solutions qui ne viennent que par des actes violants et d’autres part avec des stratégies. entre temps on doit savoir sur terrains de quoi vous êtes capables? donc ne négligeons rien tout chemin est bon, pour atteindre le résultat de la libération du congo et du bien être de congolais qui ne viendra qu’avec une bonne gestion et des ressources , et de la force des jeunes et de la gestion des intellectuels congolais.

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*