Congo: Un chauffeur de taxi contrecarre les visées d’un jeune braqueur

Congo: Un chauffeur de taxi contrecarre les visées d’un jeune braqueur

Embarqué, un client peut constituer un danger pour un chauffeur de taxi. Le client l’épate et la course est, au départ, sans histoire. Mais au bout, surgit le danger. Cela est arrivé, mardi 18 décembre 2012, vers 10h, à un chauffeur de 42 ans, qui a pris, à  bord de son taxi, un jeune homme de 29 ans, pour le déposer à Mpissa, un quartier de Bacongo, le deuxième arrondissement de Brazzaville. Le client l’a contraint à rouler dans une ruelle sombre et lui a, simplement, assommé un gros marteau au visage, avant de tenter de s’emparer de sa recette. Mais, le chauffeur, qui a du répondant, ne s’est pas laissé faire.

Faisant recours à la force de ses biceps, bien qu’ensanglanté, il a réussi à prendre le dessus sur son agresseur et lui a rendu la monnaie de sa pièce, comme on dit, en lui assenant, à son tour, un coup de marteau à la tête qui l’a blessé, également. Ce dernier étant groggy, il l’a conduit, ensuite, à l’hôpital de Makélékélé. En expliquant la situation, les agents de santé ont refusé de soigner le braqueur qu’ils ont, plutôt, remis à la police. Quant au chauffeur de taxi, ils l’ont évacué au C.h.u-B (Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville). En tout cas, quel courage pour ce chauffeur de taxi, qui habiterait la rue des Palmiers, à Makélékélé! Il faut le faire.

Source: La semaine Africaine

 


Tags assigned to this article:
agressionTaxiTransport

Related Articles

Vidéo – Congo : la population fuit massivement le sud de Brazzaville, théâtre de violences

[GARD align= »center »] Des milliers d’habitants du sud de Brazzaville ont fui leurs quartiers lundi après plusieurs heures d’échanges de tirs

Congo: les pluies diluviennes font 13 morts dans le sud de Brazzaville

Au moins treize personnes ont trouvé la mort et 26 ont été blessées dans l’effondrement de leurs maisons provoqué par

La Chine a la même mission de développement que le Congo

Le président chinois, Xi Jinping, a affirmé vendredi à Brazzaville que son pays et le Congo avaient la même mission

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*