Un complot contre le gouvernement ivoirien découvert au Ghana?

Un complot contre le gouvernement ivoirien découvert au Ghana?

Un complot contre le gouvernement ivoirienTrois hommes ont été arrêtés au Ghana, soupçonnés d’avoir tenté d’acheter des armes en vue de mener un coup d’Etat en Côte d’Ivoire où une vague d’attaques contre les forces de sécurité a fait une vingtaine de morts le mois dernier, a-t-on appris ce lundi de source policière ghanéenne.

Le gouvernement ivoirien a accusé des partisans de l’ancien président Laurent Gbagbo, dont beaucoup vivent en exil au Ghana, d’être responsables de la violence qui a frappé en août le pays, notamment la capitale économique Abidjan.

Un responsable de la police ghanéenne, Stephen Andoh-Kwofie, a précisé que les trois suspects avaient été arrêtés vendredi dernier dans la ville côtière de Cape Coast par des policiers en civil qui se faisaient passer pour des marchands d’armes.

«Nous leur avons mis la main dessus après qu’ils ont acheté des fusils AK-47 à nos hommes», a-t-il dit à Reuters. Les trois hommes, a-t-il ajouté, ont reconnu qu’ils voulaient des armes en vue de renverser le gouvernement ivoirien et le président Alassane Ouattara.

Deux des suspects de nationalité ivoirienne

Deux des suspects sont de nationalité ivoirienne. Ils travaillaient dans un hôtel après avoir été enregistrés comme réfugiés. L’un d’eux est un ancien militaire qui avait aussi un passeport malien sur lui au moment de son arrestation.
Le troisième homme est un Ghanéen qui a vécu en Côte d’Ivoire pendant plus de vingt ans.

Fin août, les autorités ghanéennes ont arrêté l’un des principaux alliés de l’ex-président Gbagbo, l’ancien ministre ivoirien du Budget Justin Koné Katinan.

Justin Koné Katinan s’était installé au Ghana avec le statut de réfugié politique tout en continuant à soutenir avec force Laurent Gbagbo et à critiquer Alassane Ouattara.

Reuters

 

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
complotcote d'ivoireGhanagouvernementivoirien

Related Articles

Nigeria: Boko Haram a encore frappé dans la ville de Mubi avec une explosion faisant plus de 40 morts

[GARD align= »center »] Un responsable de la police nigériane a annoncé dimanche que plus de quarante personnes ont été tuées dans

Italie: un sénateur compare la ministre Cecile Kyenge à un orang-outan

Dès sa prise de fonction fin avril, la ministre Cecile Kyenge a été la cible d’agressions verbales et menaces de

Angola: 10 morts dans une bousculade pour entrer dans une veillée du Nouvel an

Dix personnes dont quatre enfants ont été tuées et 120 blessées le 31 décembre à Luanda dans une bousculade à

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*