Alerte Infos

Un enfant Ivoirien découvert dans une valise à la frontière Espagnole

Un enfant Ivoirien découvert dans une valise à la frontière Espagnole
Guardia Civil / enfant Ivoirien

Ph – Guardia Civil

Enfant Ivoirien – Un père d’origine Ivoirienne a caché son fils dans une valise pour le faire traverser la frontière Espagnole depuis le Maroc.

Ce vendredi a-t-on appris de la garde civile espagnole qu’un enfant de 8 ans a été caché dans une valise par son père qui tentait de le faire passer depuis le Maroc dans l’enclave espagnole de Ceuta. La valise avec l’enfant à l’intérieur était transportée par une jeune dame de 19 ans qui a attiré l’attention des autorités frontalière par son attitude nerveuse peu maîtrisée.

« En passant la valise au scanner, l’opérateur a observé quelque chose d’étrange, ce qui paraissait être une personne dans la valise« , a poursuivi le porte-parole de la Garde civile. « Lorsqu’il l’a ouverte, il a trouvé un enfant mineur dans un état lamentable. » Interrogé le petit garçon a révélé qu’il était âgé de huit ans et était  avec son père.

Il sera automatiquement pris en charge par la Croix-Rouge espagnole qui a jugé son état de santé relativement bon.

La jeune femme qui accompagnait la valise ou était caché l’enfant et qui n’est d’ailleurs pas sa mère a été mis aux arrêts. Quand au père du jeune garçon il a été arrêté à son tour quelques heures plus tard lorsqu’il tentait de passer la douane. Les deux indélicats passeurs après leur arrestation on été mis à la disposition de la justice espagnole.

Avec cette nouvelle trouvaille pour faire immigrer clandestinement les enfants en Europe  nous sommes tentés de nous demander quel réel politique peut freiner un phénomène qui endeuille chaque jour le continent.

Fulbert KOFFI
© OEIL D’AFRIQUE

 

Fulbert Koffi

Fulbert Koffi

Journaliste Oeil d'Afrique, basé à Abidjan (Côte d'Ivoire), spécialiste des dossiers politiques et sociaux culturels.


Tags assigned to this article:
espagneimmigration

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

RDC: le chef rebelle Ntaganda clame son innocence devant la CPI

Le chef rebelle Bosco Ntaganda, soupçonné de crimes commis dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) en 2002

« L’actualité africaine en 5 titres » du 14 octobre 2016

[GARD align= »center »] Dialogue en RDC: la primature à l’opposition jusqu’à la tenue des élections Le dialogue national en République démocratique

RDC : 16 personnes brûlées vives par un groupe armé

Selon le rapport hebdomadaire des Nations unies transmis jeudi à l’AFP, seize personnes ont été brûlées vives le 1er juin « par des

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*