Un Fonds de la Banque Mondiale pour le rééquilibrage des contrats d’exploitation des ressources naturelles des pays africains

Un Fonds de la Banque Mondiale pour le rééquilibrage des contrats d’exploitation des ressources naturelles des pays africains

La Banque Mondiale envisage de lancer un Fonds spécifique pour les négociations des contrats en ce qui concerne les ressources naturelles des pays africains, a annoncé son vice-président pour l’Afrique, Mokhtar Diop, mardi à Brazzaville au cours d’une conférence de presse sanctionnant la fin de sa visite de 48 heures au Congo.
« Nous souhaitons, à travers ce fonds, justement rééquilibrer les capacités de négociation entre les entreprises multinationales qui investissent dans les pays africains dans le domaine des industries extractives et les pays africains n’ayant pas les capacités techniques ou de financement pour négocier les contrats (…) », a précisé Mokhtar Diop.

« Nous pensons finaliser cette initiative pour ce fonds dans les prochains mois. Il y a un bailleur de fonds qui doit terminer ce processus budgétaire avant de libérer cet argent qui sera mise à la disposition des Etats africains », a-t-il affirmé.

Peu avant cette conférence, le vice-président de la Banque Mondiale a été reçu le chef de l’Etat congolais Denis Sassou N’Guesso.

Au sortir de cet entretien, Mokhtar Diop a apprécié le niveau des investissements au Congo ces dernières années au lendemain de l’accession du pays à l’initiative Pays Pauvres très endettés.

Il a souligné à ce propos que «le Congo a atteint un niveau d’investissement de l’ordre de 26% du PIB ce qui est assez élevé et a permis également d’accélérer les investissements dans un certain nombre de secteurs qui étaient importants pour le développement du pays ».

« Nous avons que le chef de l’Etat congolais joue un rôle de médiation pour la paix de la sous région », a encore dit M. Diop saluant les efforts du président Denis Sassou N’Guesso dans la médiation des crises qui secouent la sous région.

Oeil d’Afrique avec APA

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
banque mondialecongo

Related Articles

Ebola : le Prix Christophe Mérieux 2015 au professeur Jean-Jacques Muyembe

L’Institut de France a annoncé mercredi l’attribution du prix Christophe Mérieux 2015, doté de 500.000 euros, au professeur Jean-Jacques Muyembe,

Tchad : Des mesures drastiques contre les réfugiés après le double attentat suicide

Le gouvernement tchadien a lancé des opérations de rafle des réfugiés et mendiants étrangers vivant sur son territoire. Ces opérations

Burundi: un juge de la Cour constitutionnelle fuit le pays après des pressions

Le vice-président de la Cour constitutionnelle du Burundi, appelée à se prononcer dans les jours qui viennent sur la légalité