Un Gabonais plonge dans la mer pour éviter la prison

Un Gabonais plonge dans la mer pour éviter la prison

Un jeune gabonais de 32 ans, interpellé pour vol aggravé, s’est jeté mardi dans la mer pour échapper à la prison, ont rapporté des témoins.

Dany Kevin Okegue Apaga a tenté cet ultime geste de survie durant son transfert vers le parquet de Libreville où il devait être présenté devant un procureur de la République après une garde à vue de 72 ans dans les locaux de la Direction générale des recherches (service de renseignement de la Gendarmerie gabonaise).

Le fugitif a profité de l’embouteillage sur le boulevard du bord de mer pour s’échapper. Il a couru et s’est jeté dans la mer après s’être déshabillé. La marée haute à ce moment a découragé le jeune qui serait très connu du milieu carcéral.

La scène a attiré plusieurs badauds. Face aux gendarmes qui le suppliaient de revenir, le jeune a menacé de se suicider. Il a fini par entendre raison lorsque des civils se sont rapprochés de lui en lui faisant comprendre que la prison ne signifie pas la fin de la vie.

Il est remonté en larmes implorant le pardon des gendarmes qui l’ont tout de suite embarqué.

(Photo d’archive utilisée juste a titre d’illustration)

Avec Xinhua

 

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
gabon

Related Articles

Kinshasa annonce avoir capturé la dernière base de rebelles ougandais après d’intenses combats

[GARD align= »center »] Les autorités de Kinshasa ont annoncé lundi la capture de la dernière base des rebelles ougandais de l’ADF-Nalu

Présidentielle au Burundi : scrutin largement pacifique, selon l’ONU

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a estimé jeudi que le scrutin présidentiel de mardi au Burundi s’était déroulé

Centrafrique: Le Conseil de Sécurité salue l’accord de paix et insiste sur l’intégrité territoriale du pays

[GARD align= »center »] Le Conseil de sécurité de l’ONU a salué la signature de l’accord de cessez-le-feu entre les groupes armés

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*