Un groupe musulman sud-africain appelle à « arrêter » Tony Blair pour crimes contre l’humanité

Un groupe musulman sud-africain appelle à « arrêter » Tony Blair pour crimes contre l’humanité
Tony Blair pour crimes contre l'humanité

Tony Blair, ex-premièr ministre britanique.

JOHANNESBURG — Al-Jamaah, un groupuscule musulman sud-africain, a annoncé son intention « d’arrêter » l’ancien Premier ministre britannique Tony Blair pour crimes contre l’humanité lorsqu’il se rendra à Johannesburg, où il doit bientôt prononcer une allocution, ont rapporté mardi les médias locaux.

L’arrestation pourrait par exemple avoir lieu au cours de la manifestation visant à « demander un mandat d’arrêt contre M. Blair pour les crimes contre l’humanité commis lors de l’invasion de l’Irak, une invasion qui a tué des millions de citoyens irakiens », a fait savoir le président du groupuscule, Ganief Hendricks.

Cette manifestation a été autorisée par la ville de Johannesburg, selon Hendricks.

« Nous espérons qu’un ou plusieurs manifestants seront en mesure de procéder à l’arrestation de Tony Blair, et de l’extrader vers La Haye pour y être jugé », a indiqué M. Hendricks.

Le site internet arrestblair.org offre d’ailleurs une récompense à quiconque tentera d’arrêter M. Blair pour ses crimes présumés contre l’humanité.

Xinhua

 


Tags assigned to this article:
crimeguerreIrakonutony blairusavictimes

Related Articles

Bénin: 1063 détenus bénéficient de la grâce présidentielle au titre de l’année 2012

Quelques 1063 détenus dans les neuf prisons du Bénin sur une population carcérale estimée à 7 600, ont bénéficié de

CAN-2017 : le tirage au sort des éliminatoires

C’est ce mercredi qu’a eu lieu au Caire le tirage au sort des éliminatoires de la CAN-2017. L’organisation de la Coupe

Nigeria: 8 morts dans un attentat-suicide à Maiduguri

Huit personnes ont été tuées dimanche dans un attentat-suicide perpétré par une femme à Maiduguri, grande ville du nord-est du

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*