Un groupe musulman sud-africain appelle à « arrêter » Tony Blair pour crimes contre l’humanité

Un groupe musulman sud-africain appelle à « arrêter » Tony Blair pour crimes contre l’humanité
Tony Blair pour crimes contre l'humanité

Tony Blair, ex-premièr ministre britanique.

JOHANNESBURG — Al-Jamaah, un groupuscule musulman sud-africain, a annoncé son intention « d’arrêter » l’ancien Premier ministre britannique Tony Blair pour crimes contre l’humanité lorsqu’il se rendra à Johannesburg, où il doit bientôt prononcer une allocution, ont rapporté mardi les médias locaux.

L’arrestation pourrait par exemple avoir lieu au cours de la manifestation visant à « demander un mandat d’arrêt contre M. Blair pour les crimes contre l’humanité commis lors de l’invasion de l’Irak, une invasion qui a tué des millions de citoyens irakiens », a fait savoir le président du groupuscule, Ganief Hendricks.

Cette manifestation a été autorisée par la ville de Johannesburg, selon Hendricks.

« Nous espérons qu’un ou plusieurs manifestants seront en mesure de procéder à l’arrestation de Tony Blair, et de l’extrader vers La Haye pour y être jugé », a indiqué M. Hendricks.

Le site internet arrestblair.org offre d’ailleurs une récompense à quiconque tentera d’arrêter M. Blair pour ses crimes présumés contre l’humanité.

Xinhua

 


Tags assigned to this article:
crimeguerreIrakonutony blairusavictimes

Related Articles

Guinée-Bissau: L’ancien Président Kumba Yala a tiré sa révérence

[GARD align= »center »] L’ancien président bissau-guinéen, Kumba Yala n’est plus. L’homme a rendu l’âme dans la nuit du jeudi 3 au

Les images de Rohff agressant un jeune vendeur de 19 ans dans la boutique de Booba

La guerre entre les deux poids lourds du rap français, Booba et Rhoff avait atteint au mois d’avril dernier une

Rwanda : brûler les morts plutôt que les enterrer pour gagner des terres

Pour réduire les coûts des funérailles et gagner des terres arables, le gouvernement rwandais préconise la crémation des morts, jusque-là

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*