Cameroun. Un militaire tire sur le cortège présidentiel

Cameroun. Un militaire tire sur le cortège présidentiel

Le Caporal Donald Abena Meba est aux arrêts depuis dimanche dernier. Rapidement maîtrisé par des hommes de son unité, il est aujourd’hui détenu au secret.

Selon un haut gradé de ce corps d’élite qui a requis l’anonymat, le soldat, dont les coups de feu n’ont fait aucune victime, est accusé d’avoir voulu attenter à la vie du président de la République.

Cette version est pourtant battue en brèche par un camarade d’arme du caporal, pour qui l’élément tentait d’ajuster son arme lorsque deux coups de feu sont partis accidentellement, non pas vers le cortège mais en l’air.

De plus, affirme-t-il, Donald Abena Meba avait été posté à un endroit où il n’avait aucune vue prenante sur la circulation, et donc ne pouvait donc logiquement atteindre le cortège présidentiel.

Cet incident, qualifié de ‘’grave » par l’officier suscité, intervient au moment où un groupe dénommé ‘’les Soldats patriotes » de la GP, mais aussi de la Direction de la sécurité présidentielle (DSP), a émis un tract vengeur pour dénoncer la ‘’situation misérable » de la population et des familles des militaires, alors que leurs supérieurs hiérarchiques s’adonnent à l’affairisme et à la corruption, et envoient leurs enfants dans les meilleures écoles du monde.

Dans ce document qui circule sous le manteau, signé d’un «porte-parole » qui se fait appeler «l’adjudant chef L. Mbida », le groupe appelle nommément au limogeage de hauts gradés, exige la libération immédiate et sans condition de leurs camarades aux arrêts pour insubordination.

Il demande aussi la réintégration au sein des armées des officiers de la GP rayés des rangs du fait «de leur solidarité avec les soldats aux arrêts ».

Si ces revendications ne sont pas satisfaites, menacent-ils, que ce soit désormais clair pour tous que nous ne ferons l’économie d’aucune arme, énergie ou sacrifice suprême pour la satisfaction de nos revendications légitimes et pour la victoire de notre peuple.

 

Source : APA

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
Camerouncortègeprésidentiel

Related Articles

Congo: perpétuité pour l’ex-chef adjoint des services de renseignement

[GARD align= »center »] Marcel Ntsourou, ancien chef adjoint des services de renseignements congolais, a été condamné jeudi à Brazzaville aux travaux

Référendum constitutionnel : les pro-Sassou en masse dans la rue à Brazzaville

Brazzaville accueillait samedi une manifestation massive en faveur du président congolais Denis Sassou Nguesso à l’endroit-même où l’opposition avait mobilisé

Sénégal: fin de l’audition de Karim Wade, fils de l’ex-président Abdoulaye Wade

Le fils et ancien ministre de l’ex-président sénégalais Abdoulaye Wade, Karim Wade, a quitté dans la nuit de jeudi à

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*