Un mini-sommet régional soutient l’accord cadre d’Addis Abeba sur la crise en RDC

Un mini-sommet régional soutient l’accord cadre d’Addis Abeba sur la crise en RDC

Réunis en mini- sommet dimanche à Oyo, à 415 kilomètres au nord de Brazzaville les Chefs d’Etat de Congo Brazzaville, d’Ouganda, du Rwanda et de la République démocratique du Congo (RDC), ont soutenu l’accord-cadre signé en février à Addis Abeba comme ‘’base essentielle’’ pour résoudre la crise qui sévit à l’est de la RDC.
‘’Les Chefs d’Etat ont réaffirmé que l’accord-cadre (signé le 24 février à Addis Abeba) constitue une base essentielle pour la résolution pacifique de la crise et du conflit à l’Est de la RDC et se sont engagés fermement à favoriser l’application de ses dispositions, dans le cadre des mécanismes prévus à cet effet », indique le communiqué final remis à la presse au terme d’un huis clos de près de cinq heures.

C’est pour la première fois que Denis Sasssou Nguesso, Yoweri Museveni, Paul Kagamé et Joseph Kabila se réunissaient pour débattre de la question sur le sol congolais.

Selon le texte ‘’le président Denis Sassou Nguesso a félicité ses homologues de RDC, du Rwanda et de l’Ouganda pour leur disponibilité et leurs multiples initiatives en vue d’un retour à la paix et la stabilité en RDC et dans la région des Grands Lacs ».

Le 24 février dernier, onze chefs d’Etat ont signé à Addis Abeba en présence du secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, un accord-cadre destiné à instaurer la paix dans cette région.

Cet accord prévoit notamment l’arrêt de tout soutien à un groupe armé agissant dans dans un pays voisin.

La RDC est depuis près d’un an en lutte avec la rébellion du Mouvement du 23 mars qui a brièvement occupé Goma, la capitale régionale de l’est du pays en novembre.

Depuis, des discussions sont en cours à Kampala entre le gouvernement de RDC et le M23.

Selon Kinshasa et les Nations unies, le M23 est soutenu en hommes et en matériel par le Rwanda et l’Ouganda, ce que nient ces deux pays.

Par ailleurs, les quatre dirigeants ont exprimé leurs ‘’vives préoccupations au regard des récents développements de la situation » en République centrafricaine, invitant ‘’les différentes parties à faire preuve de retenue dans leurs actes en respectant la vie et la dignité des citoyens centrafricains et des ressortissants étrangers ».

 

APA

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
RDC

Related Articles

Enlèvement de sept Français au Cameroun, Hollande soupçonne un groupe nigérian

Sept Français d’une même famille, trois adultes et quatre enfants, ont été enlevés au Cameroun par un groupe terroriste que

Une femme marocaine sur trois subit en silence son quotidien de violence

RABAT– S’exprimait lors du Congrès international sur la violence contre les femmes, organisé les 5 et 6 septembre à Casablanca

Soudan du Sud : Juba accepte un cessez-le-feu, la décision de Riek Machar attendue

[wp_ad_camp_3] La situation de crise au Sud du Sud a nécessité un sommet de crise régional qui s’est tenu ce

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*