Un ministre chinois promet un financement au nouvel hôpital de Brazzaville

Un ministre chinois promet un financement au nouvel hôpital de Brazzaville

Le ministre chinois du Commerce, Gao Hucheng, a promis de faire un don de dix millions de yuans pour l’équipement de l »’hôpital de l’amitié sino-congolaise », une structure sanitaire située à Brazzaville et inaugurée à l’occasion de la visite d’Etat du président Xi-Jinping.
»Le gouvernement chinois installera dans les prochains jours, une équipe médicale de 23 médecins et fera un don de 10 millions de yuans pour l’équipement de cet hôpital fruit de la coopération sino-congolaise, afin qu’il offre de services qualités aux populations de la localité », a notamment déclaré Gao Hucheng.

‘’Nous espérons, a-t-il ajouté, que cet hôpital permettra aux personnels congolais et chinois de travailler ensemble pour assurer les prestations et services de qualité aux habitants et contribuer activement au développement et à la prospérité dans le secteur de la santé au Congo ».

Présent à l’inauguration, le ministre congolais de la Santé, François Ibovy, a affirmé : ‘’cet hôpital, doté d’un laboratoire moderne, d’un bloc opératoire et d’un scanner de la dernière génération, d’un plateau technique d’un bon niveau et équipé de près de cent lits, donnera satisfaction à tous ».

 

APA

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
Chinecongo

Related Articles

Union Africaine : le sommet de tous les dangers

Après l’échec du sommet de janvier passé au durant lequel les chefs d’Etat de l’Union Africaine n’avaient pas pu départager

L’archevêque de Kinshasa choisi par le pape François pour travailler sur la réforme de la curie romaine

L’archevêque de Kinshasa, Cardinal Laurent Monsengwo fait désormais parti des huit cardinaux qui aideront le pape de l’église catholique dans

« L’actualité africaine en 5 titres » du 08 septembre 2016

[GARD align= »center »] Teodorin Nguema sera jugé en France  Le vice-président équato-guinéen, Teodorin Obiang Nguema, sera jugé en France pour « blanchiment

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*