Un peuple qui fait d’un homme son idéal est appelé à échouer

Un peuple qui fait d’un homme son idéal est appelé à échouer

Certains compatriotes avancent que Tshisekedi a offert au peuple congolais l’occasion d’entrer dans l’histoire en se joignant à lui pour mettre fin à l’imposture qui règne dans notre pays avec l’aide des puissances occidentales.

Ces compatriotes affirment aussi que le peuple congolais s’est distingué tristement en refusant d’envahir les rues par crainte d’y laisser sa vie. Ils vont jusqu’à rappeler au peuple congolais qu’on ne libère pas un peuple mais que celui-ci se libère lui-même. Tout ça est bien beau. Mais soyons sérieux et moins démagogiques un instant. Les Congolais qui étaient là ont réagi comme les êtres de leur espèce réagissent dans des conditions comparables. Je l’ai toujours dit : un peuple qui fait d’un homme son idéal est appelé à échouer. Dans notre pays, on préfère le culte de la personnalité au lieu d’éduquer le peuple aux choses essentielles.

Tshisekedi, lui-même, ne semble pas comprendre le film qui se déroule sous ses yeux. Il a sous-estimé la capacité de nuisance du système de domination qui étrangle notre pays. Il est aujourd’hui victime de sa témérité et de son manque de clairvoyance. Imaginez alors tous ceux qui le suivent aveuglement??!!

Je l’ai dit aussi : le génie du système d’endoctrinement est de pouvoir convaincre les gens de trahir leurs principes tout en pensant qu’ils font exactement ce qu’il faut. Ainsi vous voyez, par exemple, des groupes d’individus combattant l’impérialisme, utiliser les instruments mis en place par les mêmes impérialistes. En clair, vous combattez le système au sein du système en utilisant les instruments du système et le système se régale car il sait pertinemment bien que cela ne rimera finalement à rien mais vous donnera au moins l’impression d’avoir fait quelque chose de noble alors qu’en réalité, vous n’avez rien fait. Et pendant ce temps, il avance dans ses projets macabres. Le temps de vous ressaisir, il sera peut-être trop tard. Des exemples ne manquent d’ailleurs pas.

Au moment où certains compatriotes s’agitent autour d’une pétition qu’on doit présenter à Obama (ce qui n’est pas mauvais en soi), son gouvernement est entrain de pousser dans les coulisses pour éliminer le sieur Tshisekedi que ces mêmes compatriotes soutiennent ! Trouver donc l’erreur. Au moment où ces compatriotes en appellent à Obama, celui-ci et son gouvernement, après avoir tué des milliers d’enfants libyens, s’affairent à déstabiliser la Syrie. Voyez-vous chers amis. Vous utilisez les instruments du système pour vous libérer du système. Vous attendrez longtemps encore. Et tous vos slogans vides ne changeront rien.

Retenez ceci : seul un peuple conscient des enjeux est capable de se libérer du système impérial. Armez-vous des sciences jusqu’aux dents chers amis. Éduquer le peuple aux choses essentielles ; il n’attendra pas Tshisekedi ou qui que ce soit pour agir dans le sens de ses intérêts… Permettez. Je bois mon lait…

Patrick Mbeko

Patrick Mbeko

Patrick Mbeko

L'analyste des questions géopolitiques.



Related Articles

La colère de Donald Trump sur Twitter après la victoire de Barack Obama

Comme dans toute compétition, il y a des vainqueurs  et des perdants. Dans le cas des élections américaines le camp républicain aurait

Etienne Tshisekedi: L’ultime ambition de l’éternel opposant

Tout au long de sa carrière politique, Etienne Tshisekedi n’a jamais redouté  de se faire beaucoup d’ennemis. Mais le pire

Bénin: l’opposition s’oppose à toute révision de la Constitution sans concertation préalable

Le grand creuset des partis politiques de l’opposition du Bénin, l’Union Fait la Nation (UN), a réaffirmé son opposition à

2c ommentaires

Espace commentaire
  1. Marc-Olivier
    Marc-Olivier 1 février, 2012, 08:42

    Tres cher Patrick,

    Ton article me va droit au cœur. Très touchant et portant beaucoup de vérité. Malheureusement, tu parles plus du problème que tu ne parles de(s) la solution…. Qui va nous armer des sciences ? Comment allons-nous nous éduquer aux choses essentielles (pendant que nous mourons de faim).
    Il faut bien qu’un HOMME se mette au-devant et nous dirige vers cet éveil. Mon souhait et que ta façon de réfléchir et ton enthousiasme au bien être de notre peuple, contamine tous les congolais afin que nous allions de l’avant. Tout le bien du monde.

    Répondre à ce commentaire
  2. Engo
    Engo 1 février, 2012, 16:36

    Les Tunisiens, Égyptiens.Libyens… ont fait leur révolution sans leader. Ils ont mis leurs idées ensemble et ils sont partis ensmble comme un seul homme dans leur révolution. Tu ne vois pas que le sieur Tshitshi est en train de déconner en prenant seul des décisions importantes qui ne donnent aucun fruit? Dictature. Pas trop de fanatisme, mon cher.

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*