Un responsable de l’ONU en Afrique pour discuter de la situation en RDC

Un responsable de l’ONU en Afrique pour discuter de la situation en RDC
Un responsable de l'ONU en Afrique

Hervé Ladsous

Le sous-secrétaire général des Nations Unies pour les opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, est parti lundi pour une tournée dans la région des Grands Lacs et en Afrique du Sud, afin de discuter avec les autorités locales de la situation dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), a annoncé un porte-parole de l’ONU.

M. Ladsous discutera de ce dossier « avec les autorités nationales et avec les organisations régionales », a précisé le porte-parole Farhan Haq lors d’un point de presse.

Cette visite de six jours s’inscrit dans le cadre des préparatifs de la rencontre de haut niveau convoquée par le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon sur la situation dans l’est de la RDC, une réunion qui doit se tenir le 27 septembre, a déclaré M. Haq.

Dans une déclaration adressée au Sommet régional des Grands Lacs, qui vient de s’achever, M. Ban a indiqué que des efforts à l’échelle régionale étaient cruciaux pour permettre de mettre rapidement fin aux combats dans l’est de la RDC.

« La dissuasion militaire seule ne peut résoudre la crise actuelle (…) Je soutiens l’idée d’un dialogue continu et renforcé à haut niveau, aussi bien bilatéral que régional, afin de trouver une solution durable capable de prendre le problème à sa racine », a souligné M. Ban.

Le 29 août, les Nations Unies ont exprimé leur profonde préoccupation à la suite d’un massacre de civils qui aurait eu lieu dans la province du Nord-Kivu, dans l’est de la RDC.

 


Tags assigned to this article:
guerrekinshasaMonusconord-kivuonu

Related Articles

La jeunesse congolaise qui se dit conscientisée

Voici un reportage réaliser par Natelemi production avec le soutien de RM Communication. Il s’agit ici de la jeune congolaise

La RDC tente d’écarter le dollar de son système monétaire

Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) a engagé depuis plusieurs mois une «dédollarisation» de son économie pour

Nigeria: étude sur la possibilité d’amnistier des islamistes

Le président du Nigeria, Goodluck Jonathan a constitué jeudi un groupe d’experts pour étudier la possibilité d’amnistier des insurgés islamistes

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*