Un Trophée à Washington pour une savante de la RDC Sandrine Ngalula Mubenga

Un Trophée à Washington pour une savante de la RDC Sandrine Ngalula Mubenga

Une jeune savante de la RDC, Sandrine Ngalula Mubenga, se voit décernée le trophée « Nkoyi Mérite » à Washington

La voiture électrique qu’elle avait inventée est déjà sur le marché. Le sénateur de OHIO et le gouverneur de cet Etat ont eu l’occasion de féliciter la jeune congolaise pour ses prouesses.

Sandrine Mubenga, une compatriote résidant aux Usa, a été honorée par la communauté congolaise basée à Washington DC du trophée « Nkoyi Mérite » de l’année 2009 pour avoir abattu un travail de professionnalisme d’ingénieur en électricité.

Pendant la cérémonie de remise de cette récompense, les organisateurs n’ont pas caché leur fierté de voir une jeune femme congolaise parvenir à fabriquer un véhicule qui roule sur l’hydrogène. Au regard de ce travail de titan, la communauté congolaise considère l’heureuse lauréate comme une femme modèle congolaise qui est entrée dans l’histoire du monde dans le secteur de la technologie moderne.

C’est l’ambassadeur de la République Démocratique du Congo en Rdc qui a remis en personne le prix ainsi que le trophée pour le travail réalisé. C’est là une étape très importante pour Sandrine Mubenga qui voit ses mérites reconnus.

Un parcours digne d’éloges

Ce n’est pas la première fois que Sandrine Ngalula Mubenga se fait remarquer par ses prouesses scientifiques et épate un large public avisé par ses inventions. En effet, il nous revient des sources familiales qu’après avoir vécu dans plusieurs pays (RD Congo, France, Belgique, Sénégal), à l’âge de 12 ans Sandrine Mubenga s’est retrouvée à Kikwit  au Bandundu. La cité de Kikwit n’avait à cette époque ni eau ni électricité. Ceux qui le pouvaient devaient acheter un groupe électrogène pour avoir du courant.

Et voilà qu’à l’âge de 17 ans, Mubenga tombe gravement malade et devait être opérée d’urgence. Malheureusement, l’hôpital Générale de Kikwit n’avait pas de carburant pour démarrer le groupe électrogène et opérer la malade. Pendant trois jours d’attente, la vie de Mubenga dépendait du courant électrique.

Sandrine Mubenga considère son opération comme une chance et une bénédiction car d’autres personnes meurent à cause de ce manque d’électricité. C’est à ce moment-là que Mubenga réalisa la nécessite de l’électricité et décida de faire quelque chose pour changer la situation. Au 21ème siècle il est inadmissible de mourir à cause du manque d’électricité. Mubenga décidera donc de devenir ingénieure.

En 2005, elle obtient avec sa Licence en Génie électrique de l’Université de Toledo de l’Etat de Ohio. Sa persévérance au travail académique lui fera remporter plusieurs bourses et prix en plus de quelques apparitions dans les journaux américains tels Toledo Blade, UTNews.

En dernière année de Licence, elle se fera plus remarquer par l’invention qu’elle réalisera d’un système solaire portable qui procure de l’électricité à partir d’un panneau solaire.

Passionnée par les énergies alternatives et renouvelables, elle poursuit une formation pour créer et intégrer les systèmes solaires photovoltaïques. En travaillant pour Advanced Distributed Generation, le plus grand installeur de système solaire dans le Midwest américain, elle a l’occasion de faire le design et installer plusieurs systèmes solaires dans la ville de Toledo à Ohio. Apres sa Licence, Mubenga travaille à la compagnie d’électricité First Energy dans le système de distribution où elle est ingénieure dans le groupe de planification pendant un an.

Toujours passionnée par les énergies alternatives, Mubenga rentre aux études pour poursuivre une Maîtrise en Génie Electrique dans la spécialisation de Puissance, sous l’aile de Dr. Stuart, un professeur connu dans le domaine et qui détient plusieurs inventions reconnues à son actif. A côté de cet éminent scientifique et pour sa recherche, Mubenga fait une démonstration sur les technologies d’énergie alternative. Elle rend une voiture électrique hybride en intégrant une pile à combustible à hydrogène. La voiture créée roule en utilisant l’hydrogène comme carburant et le courant direct.

Il s’agit d’une voiture qui ne pollue pas et dont le seul déchet est l’eau pure. En effet la pile à combustible utilise le gaz hydrogène et l’air pour produire du courant direct. Ce courant est ensuite utilisé par un moteur électrique qui fait tourner les roues d’une voiture. Dès lors que cette voiture roule à partir d’hydrogène, la deuxième partie du Project consiste à générer cet hydrogène.

Mubenga fait le design d’une station génératrice d’hydrogène avec pompe à hydrogène. La station est constituée d’une machine a électrolyse qui prend de l’eau et la décompose en hydrogène et oxygène. La station est alimentée par un système solaire qui produit de l’électricité.

La voiture peut donc rouler jusqu’à la station et faire le plein d’hydrogène. Tout le système – des panneaux solaire jusqu’a la voiture – ne produit pas de pollution, pas de gaz carbonique. Il est silencieux et utilise les énergies renouvelables, notamment le soleil et l’hydrogène. Cette recherche est financée par le Département d’Energie Américain et le Département de Développement de l’Etat de Ohio.

Sandrine  Mubenga a déjà réalisé dans le même cadre un plan pour électrifier tous les villages de la RD Congo par l’énergie alternative.

La jeune inventrice a, par ailleurs, réussi le test de certification nationale pour l’Etat de Ohio où elle est officiellement inscrite comme Ingénieure. Le Sénateur de OHIO et le Gouverneur de l’Etat ont même eu l’occasion de féliciter la jeune congolaise pour ses prouesses. Ngalula Sandrine Mubenga a épousé un compatriote, Fidele Lufungulo. Ensemble ils ont deux charmants enfants.

A l’heure où la Rdc devient un vaste chantier de reconstruction, le cas de cette inventrice mérite de retenir l’attention. Ce ne sont pas les talents qui manquent à la RD Congo, mais simplement la volonté politique.



Related Articles

Je n’ai jamais pensé que les combattants allaient changer le Congo !

[GARD align= »center »] Je ne sais pas pour vous mais moi, je suis de ceux qui ont toujours été sceptiques à

Droit de Cité: Anicet Mobe – De la Belgique à la République du Congo

Dans nouveau numéro de l’émission Droit de Cité, produit par RM COMMUNICATION, Roger Musandji reçoit monsieur Anicet Mobe qui revient sur les

Diaspora: le concert de JB MPiana au Zénith de Paris annulé

 [wp_ad_camp_3]  L’effervescence du côté des combattants congolais est totale. L’annonce de l’annulation du concert de JB Mpiana au Zenith de

19c ommentaires

Espace commentaire
  1. samba tantu
    samba tantu 25 janvier, 2012, 10:39

    La RDC ce n’est pas que l’art,la musique et le sport ! par cet article tt le combat que mene aujourd’hui les congolais pour leur dignité s’en trouve largement justifié,le combat n’est pas comme semble penser certain le rejet des autres,le repli sur soi,ni mme un esprit revenchard sur qui que ce soit la n’est pas la nature premiere du congolais.nous sommes 65 M d’ames au pays,peut etre 3 à 4 M à l’etranger et nous avons su nous adapter dans les 5 continents et vivre en harmonie avec l’etranger qu’il soit blanc,asiatique,arabe ou mme nos freres africains.Ce que demande le congolais c juste avoir l’opportunité de se construire un avenir dans son pays que dieu à doté de tant de richesse mais que nous sommes pret à partager mais dans le respect et non par la force ni par la barbarie.Nous voulons eriger un pays stable,sur,debarasser de la corruption de ses elites,du népotisme et du tribalisme primaire.Nous comptons par ci et la des gens digne,capable et expérimentés dans tous les domaines et nous ne demandons que la paix pour faire eclore ses talents.Le defi est à la taille de ce pays (immense) il nous faut demain batir un pays dotés d’infrastructure de qualités,de services de santé performante,d’une ecole de l’excellence et d’industries capable de rivaliser avec les grandes sociétés de ce monde mais par la taille de son territoire(4 fois la france,2 fuseau horaires,450 ethnies,26 provinces demain)et la petitesse de sa population,nous disons aussi que la place est la ouvert à tout etranger qui aime lecongo et les congolais et qui respecte ses lois de venir participer à son essort,creer des richesses,donner de l’emploi,former,apporter son expérience pour le kongo,pour l’afrique,pour l’humanité.

    Répondre à ce commentaire
  2. Zeguet
    Zeguet 25 janvier, 2012, 17:17

    Je vraiment était fière de vous Sandrine. Que le Dieu de tout l’hiniver protège vos idées.

    Répondre à ce commentaire
  3. Rachel kaniki
    Rachel kaniki 25 janvier, 2012, 18:52

    Bravo Sandrine ! Tu fais la fierté de la RDCongo.
    To yé kozua mayele pona to zonga mboka !!!

    Répondre à ce commentaire
  4. Bazino Mambumina
    Bazino Mambumina 25 janvier, 2012, 19:11

    Vas y ma soeur Mubenga, le grand Kongo aura besoin de toi un jour!!!

    Répondre à ce commentaire
  5. patrick Mulaja
    patrick Mulaja 25 janvier, 2012, 19:38

    …vraiment pas trop surpris de savoir ma compatriote sandrine ngalula hissée à ce top,surtout que tous demain,sommes obligés de migrer vers des énergies propres et rénouvelables, vue aussi la carrence en énergies pétrolières à l’horizon 2050,je salue avec faste cette superbe invention qui m’éxplose le cerveau… plutard j’aimerais tabler sur le transport de l’électricité sans fil.pour ce qui est de ton invention tu viens de toucher ou de réaliser le vouloir du président Obama…

    Répondre à ce commentaire
  6. patrick Mulaja
    patrick Mulaja 25 janvier, 2012, 19:41

    …vraiment pas trop surpris de savoir ma compatriote sandrine ngalula hissée à ce top,surtout que tous demain,sommes obligés de migrer vers des énergies propres et rénouvelables, vue aussi la carrence en énergies pétrolières à l’horizon 2050,je salue avec faste cette superbe invention qui m’éxplose le cerveau… plutard j’aimerais tabler sur le transport de l’électricité sans fil

    Répondre à ce commentaire
  7. Ir Joseph MUKOLE
    Ir Joseph MUKOLE 25 janvier, 2012, 20:11

    Quelle fièreté pour une congolaise pure racine! Sandrine Ngalula Mubenga vient de réaliser une réponse au défi lancé par les détracteurs de la RDCongo selon lequel le CONGO égale Danse, Musique, Femme Sexy.

    Répondre à ce commentaire
  8. Enshi
    Enshi 26 janvier, 2012, 10:19

    …et c’est quand Sandrine est entrain de laisser des traces dans un pays etranger (mm chose comme c qu’a fait Joseph dans le pays d’Egypte) que nos filles sont aussi entrain de perdre le temps dans des orchestres de musique qui detruisent la morale de non communautés en s’exhibant nu et sans honte,….suivez l’exemple de Ngalula mes cheres soeurs pour que nous puissions construire notre cher et beau pays qui restera à jamais indivisible…

    Répondre à ce commentaire
  9. Dieudonne
    Dieudonne 26 janvier, 2012, 12:45

    Je felicite au fond du coeur la jeune savante, et je dit merci a Dieu pour l.avoir mis a la hauteurparmis les autres. Que son metier progresse a jamais et que son pays d.origine profite le fruit de son invention et qui.elle glorifie le bon Dieu pour ce pouvoir qui.il a operer en elle, je suis pationner du leadership chez la femme et je la felicite de ma par. Mon job je prierais pour elle pour que son talent progresse jusqu.au profit des plus pauvres. Thanks

    Répondre à ce commentaire
  10. CLEMENT
    CLEMENT 26 janvier, 2012, 13:56

    Félicitation ma soeur, courage !!

    Répondre à ce commentaire
  11. bakandja isdort
    bakandja isdort 27 janvier, 2012, 11:50

    Vraiment sommes-nous tres hereux d’une congolaise qui parvient a inventee une voiture et qui nous la prierons de songee aussi sur sa patrie quoi que les crises politiques qu’economique qui Souffre le congo.

    Répondre à ce commentaire
  12. jack
    jack 27 janvier, 2012, 12:29

    félicitation sandrine

    Répondre à ce commentaire
  13. flory
    flory 27 janvier, 2012, 12:38

    Merci et pensez aussi à votre patrie.

    Répondre à ce commentaire
  14. kaluzi mukoka
    kaluzi mukoka 27 janvier, 2012, 14:33

    mama bravo lokumu ya congo congolaise congolais eza kaka te musique ma bina tala mama oyo muana mboka atomboli bendele ya mboka merci bonnee chance que dieu te benisse vive les congo god blesse
    lokumu ya mboka pe yafrique mobimba nzambe a pambulayo muasi ya mayele pe ya buania mama longonia la femme congolaise bravo merci bcp

    Répondre à ce commentaire
  15. Felekeni
    Felekeni 27 janvier, 2012, 14:51

    Sandrine est une congolaise d’origine,mais ses oeuvres sont au profit des Etats-Unis p-c-qu’ici en USA comme dans d’autres pays a part la RDCongo il n’a pas la discrimination ni le tribalisme. pas seulement Sandrine il y en a bcp ici aux USA qui demontre leur capacite et le gouvernement aprecie les oeuvres des congolais. comment pouvons-nous investir ou faire developper notre RDC quand vous nos freres qui y vivez,avez encore la cupidite?

    Répondre à ce commentaire
  16. olivier misericorde
    olivier misericorde 27 janvier, 2012, 23:47

    felicitation et courage ma chere pour la continuite et la realisation de tout tes conceptions,laisse que le bon Dieu par sa misericorde t’assiste et te comble de sagesse.

    Répondre à ce commentaire
  17. Mike Kindele Kakese Ing
    Mike Kindele Kakese Ing 6 février, 2012, 07:15

    de par la nature, le congolais est un etre fort et a la capacite de s adapter. Sandrine t’ es une fierte des congolais en general en des ingenieurs congolais enpariculier qui toujours essaient de se frayer le chemin malgre la situation instable dans leur pays au millieu de tant d autres ingenieurs dans le monde…

    Répondre à ce commentaire
  18. nateyabacongolai
    nateyabacongolai 29 février, 2012, 17:00

    filicitation mama mai elokomoko ezali pasi na ba projet nayo esalisa congo pona gouvernement wana mawa trop ba jaloux soki okeyi ba kosala tout ba bloquer yo obaye to soki olingi osala ilfau okota na pprd pona ezala na favwueur na bango pona bango bakoptika eloko ya malamu te ezal ya privet pona ba finacer ilfau ezala ya etranger pona bayiba malamu espoir ezali nabitumba na biso mboka eko changer ba projet wana ekosala na congo

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*