VIDÉO – RDC : Plusieurs Sénateurs demandent de rejeter la loi électorale

VIDÉO – RDC : Plusieurs Sénateurs demandent de rejeter la loi électorale

Le sénateur Moise Nyarugabu conclu ainsi son intervention. Les propos sont destinés au vice-Premier ministre Evariste Boshab, initiateur du projet de loi visant la révision de la loi électorale.

« Mr le vice-Premier ministre, par amour et pour l’amour du Congo, je souhaiterai que vous puissiez en vous levant retirer cette phrase. Et vous allez voir que les choses vont redevenir normalement. Et ici et dehors. Surtout qu’elle n’apporte rien à la république. […] Utiliser des images de Tshisekedi datant de 8 ans, demandant un resencement est tout simplement ridicule. […] Alors si vous ne retirez pas cette phrase, je demanderai aux collègue de rejeter cette loi. […] J’espère que ce que j’ai lu hier dans la presse, des journaux qui parlaient du glissement qui aurait été consommé. Je vous demande monsieur le vice-Premier de ne pas glisser. Même si tel était votre volonté. Même si tel était votre calcule. Je vous en supplie. NE GLISSER PAS. Savez-vous pourquoi? Généralement, ceux qui glissent, nombreux tombent. Ceux qui tombent nombreux se cassent. « 

 

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=qMJdNlGHovM]

 

 


Tags assigned to this article:
RDCsénat

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Visite de Katumbi à Tshisekedi : Réaction de la classe politique

Vendredi 30 octobre 2015 en fin de journée, Moïse Katumbi dernier Gouverneur du Katanga dans son ancienne configuration et l’homme

Interview exclusive de Lambert Mende à Paris pour la visite officielle de Joseph Kabila

[GARD align= »center »] A l’occasion de la visite officielle du président congolais, Joseph Kabila, invité par son homologue français, François Hollande,

Entretien à Paris avec Paulin Mukendi

Paulin Mukendi est une grande vedette de la télévision congolais. Animateur et producteur de l’émission Face B. Il est aujourd’hui

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*