Zambie: le président par intérim Guy Scott suspendu de son propre parti

Zambie: le président par intérim Guy Scott suspendu de son propre parti

 [GARD align= »center »]

Guy Scott

Le président zambien par intérim Guy Scott

Le Front patriotique (PF), le parti au pouvoir en Zambie, a suspendu vendredi le président par intérim du pays Guy Scott pour « comportement contraire aux statuts », signe d’une intensification de la guerre interne avant les élections du 20 janvier.

« Le comité central du Front patriotique a décidé de suspendre le Dr Guy Scott de sa fonction de président par intérim du parti pour avoir bafoué et agi en contradiction avec les statuts », a déclaré Malozo Sichone, un membre de la direction.

Le parti l’accuse d’avoir manoeuvré pour obtenir une couverture favorable dans les médias zambiens.

Guy Scott, qui était vice-président avant la mort du président Michael Sata fin octobre, assure l’interim présidentiel depuis.

Mais un ancien ministre, camarade de parti, a saisi la justice pour l’empêcher de conduire le pays et ses 15 millions d’habitants jusqu’aux élections anticipées du 20 janvier, arguant que M. Sata avait confié au ministre de la Défense et de la Justice Edgar Lungu le soin de gérer les affaires courantes en son absence.

M. Scott, un Zambien blanc, ne peut pas se présenter à la présidentielle car il est d’ascendance écossaise, mais il est très impliqué dans les luttes de succession au sein du parti.

Début novembre, Lusaka avait frôlé l’émeute quand il avait limogé M. Lungu de son poste de secrétaire général du PF, avant de faire marche arrière.

Edgar Lungu fait partie des nombreux candidats à la succession de Michael Sata au sein du camp du pouvoir, de même que la veuve de l’ancien président Christine Kaseba, et son fils Mulenga Sata, maire de la capitale Lusaka.

AFP


Tags assigned to this article:
Guy Scottzambie

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Nigeria: 19 morts et 4.500 déplacés dans des violences ethniques

Des attaques d’éleveurs fulani contre trois communautés du centre du Nigeria ce week-end ont fait 19 morts et 4.500 déplacés,

Zambie: 150 personnes arrêtées après des manifestations contre la réélection de Lungu

[GARD align= »center »] Quelque 150 personnes ont été arrêtées dans le sud de la Zambie après avoir manifesté contre la victoire

Ebola menace 20 mille personnes: Course contre la montre pour éviter le pire

[GARD align= »center »] Le Président américain évoquait, jeudi, des efforts insuffisants pour lutter contre le virus Ebola qui a fait trois

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*