Zimbabwe: 150 morts de paludisme après les inondations

[GARD align= »center »]

Des inondations au Zimbabwe, le 4 mars 2017 afp.com – ZINYANGE AUNTONY

Les fortes pluies qui se sont récemment abattues sur le Zimbabwe ont causé une brusque recrudescence de l’épidémie de paludisme qui a fait au moins 150 morts au cours des deux derniers mois, a-t-on appris lundi de source gouvernementale.

Près de 90.000 cas de malaria ont été recensés dans le pays pendant la même période, a précisé à l’AFP un haut responsable du ministère de la Santé, Joseph Mberikunashe.

« Nous avons observé un accroissement des cas de malaria à cause des fortes pluies enregistrées cette année, qui ont élargi les sites de reproduction des moustiques », a ajouté M. Mberikunashe.

Ce responsable a attribué la forte progression des cas mortels de la maladie, qu’il n’a pas chiffrée, par « le manque d’accès (des malades) aux centres de santé », notamment dans la partie sud du pays frappée par d’importantes inondations.

Ces fortes précipitations ont fait au moins 246 morts et 2.000 sinistrés au Zimbabwe, selon le dernier bilan des autorités.

Le gouvernement de Harare a lancé un appel à l’aide internationale pour contenir l’épidémie de paludisme.

La malaria, transmise par les moustiques, a touché 214 millions de personnes en 2015 et fait 429.000 morts, surtout en Afrique subsaharienne chez les jeunes enfants.

AFP

[GARD align= »center »]

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
climatenvironnementpaludismesantézimbabwe

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

La Chine investit presque autant que les Etats-Unis en Afrique

La Chine a investi plus de 75 milliards de dollars en Afrique au cours de la période 2000-2011, s’approchant des

Près de 30 000 Africaines décèdent chaque année des suites d’un avortement illégal

Selon une recherche de l’institut américain Guttmacher parue dans le journal international d’obstétrique et de gynécologie BJOG du le 19

A Brazzaville, les jeunes souhaitent que les Chinois emploient des Congolais

« Les Chinois devraient recruter en priorité des Congolais ». Edgar, l’un des nombreux jeunes sans emploi de Brazzaville, voudrait bien que

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*