Zimbabwe: arrestation d’un ministre proche de l’opposition au président Mugabe

Zimbabwe: arrestation d’un ministre proche de l’opposition au président Mugabe
Zimbabwe

Le ministre zimbabwéen de l’Energie Elton Mangoma, le 11 mars 2011 à Harare
AFP/Archives – Jekesai Njikizana

Le ministre zimbabwéen de l’Energie Elton Mangoma et trésorier adjoint du principal parti d’opposition au président Robert Mugabe, a été arrêté mercredi pour offense au chef de l’Etat, a-t-on appris auprès d’un de ses avocats.

« M. le Ministre Mangoma a été arrêté cet après-midi par des agents (…) et la police affirme qu’il a tenu des propos mettant en cause l’autorité du président lors d’un meeting », a indiqué à l’AFP son avocate Beatrice Mtetwa. « Nous n’avons pas davantage de détails », a-t-elle ajouté.

Il a été arrêté à Bindura, à moins de 100 km de la capitale Harare.

M. Mangoma, trésorier adjoint du Mouvement pour un changement démocratique (MDC), le parti du Premier ministre Morgan Tsvangirai, avait été inquiété par la police à deux reprises début 2011 et fait plusieurs jours de détention.

A l’époque, il lui était reproché des irrégularités dans des commandes publiques.

Son arrestation avait provoqué la colère de M. Tsvangirai, Premier ministre de cohabitation de M. Mugabe mais également son adversaire aux élections de 2008.

Pour éviter une guerre civile alors que la campagne électorale devenait particulièrement sanglante, M. Tsvangirai avait accepté de retirer sa candidature entre les deux tours, pour laisser M. Mugabe se faire réélire. Il est devenu en 2009 le Premier ministre dans un gouvernement d’union nationale qui n’a pas réussi à apaiser les tensions entre les deux camps.

Des Zimbabwéens sont régulièrement arrêtés s’ils osent défier ou se moquer en public du président Mugabe, une infraction qui peut leur valoir une amende voire une peine de prison.

Avec AFP

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
arrestationpolitiquezimbabwe

Related Articles

Charles Blé Goudé crée un parti politique, le COJEP

Charles Blé Goudé, le leader charismatique des jeunes patriotes, farouches partisans de Laurent Gbagbo, a créé un parti politique dénommé

Côte d’ivoire : Le premier candidat déclaré à la présidentielle redoute une nouvelle crise électorale

[GARD align= »center »] On ne finira jamais d’en parler jusqu’à la fin du processus électoral qui vient d’être enclenché depuis quelques

Gabon: début du vote pour la présidentielle

[GARD align= »center »] Les électeurs gabonais ont commencé à voter samedi pour élire leur président dans un scrutin à un seul

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*