Zimbabwe: la police va perquisitionner le domicile de l’ex-vice-présidente

Zimbabwe: la police va perquisitionner le domicile de l’ex-vice-présidente

[GARD align= »center »]

Joice Mujuru

L’ancienne vice-présidente Joice Mujuru

La police zimbabwéenne a obtenu un mandat de perquisition pour enquêter sur les entreprises en lien avec l’ancienne vice-présidente Joice Mujuru alors que l’enquête se poursuit sur la corruption présumée de la femme politique, a indiqué le quotidien officiel Herald ce samedi.

Selon APA qui cite des sources anonymes du quotidien, un magistrat de Harare, Vakai Chikwekwe, a autorisé le mandat après avoir été saisi jeudi par la police qui a demandé l’autorisation d’enquêter sur toutes les entreprises liées à Mujuru ainsi que ses biens.

«Il est vrai que la police a, hier, saisi le tribunal pour obtenir auprès du magistrat provincial un mandat de perquisition lui permettant d’enquêter sur les entreprises qui seraient liés à l’ancienne vice-présidente Joice Mujuru», a confirmé la source au journal.

Mujuru fait l’objet de reproches depuis octobre dernier lorsque des accusations de corruption ont d’abord été portées contre lui par la Première Dame, Grace Mugabe.

Elle a ensuite été limogée par le président Robert Mugabe la semaine dernière avec huit autres ministres avec qui elle a également été accusée d’avoir comploté pour renverser le leader vétéran.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
Joice Mujuruzimbabwe

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Zimbabwe: après la sécheresse, des inondations font 246 morts

[GARD align= »center »] Au moins 246 personnes ont été tuées et 128 blessées lors des inondations qui frappent depuis décembre le

Zimbabwe: files d’attente devant les banques

[GARD align= »center »] Au Zimbabwe, les queues s’allongent devant les banques du pays alors que le gouvernement s’apprête à émettre des

Zimbabwe: Mugabe menace sa vice-présidente, en plein congrès du parti au pouvoir

[GARD align= »center »] Le président zimbabwéen Robert Mugabe, aux affaires depuis l’indépendance de 1980 sans avoir désigné de successeur, a dénoncé

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*