Zimbabwe: Mugabe dénonce à l’ONU les « sinistres machinations » des Occidentaux

Zimbabwe: Mugabe dénonce à l’ONU les « sinistres machinations » des Occidentaux

 [GARD align= »center »]

Le président du Zimbabwe Robert Mugabe devant l'Assemblée générale de l'ONU à New York | (Photo by Chris McGrath/Getty Images).

Le président du Zimbabwe Robert Mugabe devant l’Assemblée générale de l’ONU à New York | (Photo by Chris McGrath/Getty Images).

Le président du Zimbabwe Robert Mugabe a profité une nouvelle fois jeudi de la tribune de l’Assemblée générale de l’ONU pour dénoncer les « sinistres machinations » de l’Occident et réclamer la levée des sanctions internationales qui le frappent.

M. Mugabe, 90 ans, dirige le Zimbabwe depuis son indépendance en 1980 et a été réélu l’an dernier. Il est traité comme un paria par les Etats-Unis et les Européens qui l’accusent d’avoir ruiné l’économie du pays dans les années 2000 et souhaitent son départ du pouvoir.

« Ces tentatives de changement de régime sont une politique illégale et diabolique d’ingérence dans les affaires intérieures de mon pays », a-t-il affirmé.

Il a appelé ceux qui lui sont hostiles à « revoir leurs positions et à ouvrir un nouveau chapitre » dans les relations avec son pays. Le Zimbabwe a été « une victime des sinistres machinations des pays occidentaux« , a-t-il insisté.

 Selon des économistes indépendants, le taux de chômage atteint désormais les 80%.

Robert Mugabe est sous le coup de sanctions américaines et européennes prises après une vague de répression de l’opposition en 2002. A la mi-février, l’Union européenne a suspendu la plupart des sanctions frappant le pays, en proie à une profonde crise économique, mais a maintenu celles visant spécifiquement le chef de l’Etat et son clan.

AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
mugabeonuzimbabwe

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Zimbabwe: Mugabe souffle ses 91 bougies

L’inoxydable président zimbabwéen Robert Mugabe, au pouvoir depuis 1980, fête samedi ses 91 ans, faisant fi d’une nouvelle polémique sur

Zimbabwe: Robert Mugabe de retour au pays après des rumeurs sur son décès

[GARD align= »center »]  Le président zimbabwéen Robert Mugabe a rencontré samedi pendant plusieurs heures son homologue de la Guinée Équatoriale Teodoro

Zimbabwe: près de 300 salariés de la radio-télévision nationale lienciés

Près de 300 salariés de la radio-télévision nationale zimbabwéenne ont été licenciés, selon un communiqué publié jeudi par le directeur

3c ommentaires

Espace commentaire
  1. Ali
    Ali 26 septembre, 2014, 15:01

    Ingérence dans la politique intérieur oui ce normal d’être dit par Mr Mugabe ,eh oui ce le peuple qui décide du changement mais pas au occidentaux .

    Répondre à ce commentaire
  2. Karim
    Karim 28 septembre, 2014, 10:44

    S’il connait bien le mal des occidentaux , il faut qu’il connaisse le grand mal que peut porter la chine non seulement à son pays mais à toute l’afrique. Les dirigeant africains doivent être prudent des autres et Poser cette question: que veut la chine de l’Afrique ???? ‎‏ ‏Attention ne chercher pas à écarter un ennemi en mettant la main au diable !!

    Répondre à ce commentaire
  3. ciss
    ciss 28 septembre, 2014, 14:20

    les occidentaux ont ruiné la lybie dites moi est ce que la Chine en fesait partie alor que depuis laccession au pouvoir de Khadaffi jusqua lavant debut de la revolution lybienne le pays etait un model de developpement pour l’Afrique di moi si la Chine a creer une instablité politique dans un pays de notre continent? les maudits sont les occidentaux mais pas Mugabe il est in panafricaniste comme LUMUMBA du Congo Nkrumah du Ghana Sankara du Burkina et Wade du SENEGAL

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*