Zimbabwe : Mugabe se remet à la Chine pour réduire les pénuries énergétiques

Le président zimbabwéen Robert Mugabe a été accueilli lundi à Pékin par son homologue Xi Jinping |   (AP Photo/Diego Azubel, Pool)

Le président zimbabwéen Robert Mugabe a été accueilli lundi à Pékin par son homologue Xi Jinping | (AP Photo/Diego Azubel, Pool)

Le gouvernement zimbabwéen est préoccupé par le problème énergétique auquel le pays est confronté depuis plusieurs années. Ainsi dans sa coopération avec la Chine, le Zimbabwe donne la priorité au secteur énergétique pour s’attaquer aux pénuries d’énergie qui affectent la croissance économique du pays.

Lors d’une réunion avec le président de Sinosure, Wang Yi en visite de cinq jours à Harare, le ministre zimbabwéen des Finances, Patrick Chinamasa a soulevé la nécessité d’une coopération dans le domaine énergétique.

Le pays est confronté à des pénuries d’électricité sévères. Les équipements sont désuets et ne produisent que la moitié de ses besoins énergétiques estimés à 2.000 mégawatts.

La firme chinoise Sinohydro a été contactée à cet effet pour élargir sa deuxième plus grande centrale électrique, Kariba Hydro Power Station, de 300 MW. Le projet à capitaux chinois a commencé en 2014 et devrait se terminer en 2017. Sinosure a fourni une couverture d’assurance pour le projet.

De même, Sinohydro a également en charge le développement de la plus grande centrale thermique de Hwange mais le travail sur le projet n’a pas encore commencé.

« Au premier rang des priorités du gouvernement en ce qui concerne la coopération avec les institutions financières chinoises est l’énergie, en particulier dans le contexte du déficit de puissance régionale dans la région de la SADC », explique Patrick Chinamasa.

Le président de Sinosure s’est engagé à approfondir la coopération avec le Zimbabwe en lui fournissant une couverture d’assurance complète.

Sinosure a déjà fourni une couverture d’assurance pour plusieurs facilités de prêt au Zimbabwe couvrant le défunt fabricant d’acier du pays ZISCO, pour le matériel agricole, la fourniture d’équipements médicaux et la réadaptation de l’eau et les travaux de traitement des eaux municipales usées, entre autres.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
ChineRobert Mugabezimbabwe

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

Zimbabwe: Mugabe se trompe et répète un discours déjà prononcé devant le parlement

Le président zimbabwéen Robert Mugabe, 91 ans, a prononcé par erreur mardi au parlement le même discours que celui donné

Sommet Europe-Afrique : Robert Mugabe sera bel et bien de la partie

[GARD align= »center »] Il y a quelques jours, Oeil d’Afrique vous informait que l’Union africaine (UA) menaçait de boycotter le sommet

En quête d’investissements chinois, Mugabe accueilli en « vieil ami » à Pékin

 [GARD align= »center »] Le président zimbabwéen Robert Mugabe, 90 ans, a été accueilli lundi à Pékin en « vieil ami » de la

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*