Zimbabwe: référendum constitutionnel le 16 mars

Zimbabwe: référendum constitutionnel le 16 mars

Le référendum sur une nouvelle Constitution aura lieu le 16 mars prochain, a indiqué le président du Zimbabwe Robert Mugabe dans un avis paru vendredi dans le journal officiel.

« Je juge souhaitable de vérifier l’opinion des électeurs pour savoir si le projet de Constitution doit ou non être promulgué Constitution du Zimbabwe », déclare M. Mugabe dans cet avis. « C’est pourquoi je désigne, par cette proclamation, le samedi 16 mars 2013 comme le jour où se tiendra le référendum ».

Le Premier ministre Morgan Tsvangirai avait annoncé mercredi que les Zimbabwéens seraient appelés aux urnes en mars pour approuver une nouvelle Constitution devant ouvrir la voie à des élections censées départager M. Tsvangirai et son adversaire le président Mugabe.

Les deux hommes, unis contre leur gré au sein d’un fragile gouvernement national depuis quatre ans, s’étaient mis d’accord à la mi-janvier sur une nouvelle loi fondamentale qui limite notamment les pouvoirs et la durée du mandat du président et supprime l’immunité dont jouit le chef de l’Etat.

L’approbation de la nouvelle Constitution ouvrirait la voie à des élections présidentielle et législatives qui se tiendraient en juillet, selon M. Tsvangirai.

M. Mugabe, âgé de 88 ans, est au pouvoir depuis 32 ans.

 

AFP

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
référendumzimbabwe

Related Articles

Présidentielle au Congo: Sassou promet de résoudre le problème de l’emploi des jeunes

[GARD align= »center »] Le candidat du Rassemblement de la majorité présidentielle (RMP) et président sortant du Congo, Denis Sassou N’Guesso, a

Côte d’Ivoire: Ouattara « sollicitera » un deuxième mandat en 2015

Le président ivoirien Alassane Ouattara a confirmé mardi à l’AFP sa volonté de « solliciter un deuxième mandat pour 2015 », en

Burkina Faso : Les négociations pouvoir-opposition ont du plomb dans les ailes

[GARD align= »center »] Avant toutes concertations sur la crise que vit le Burkina Faso, la majorité doit au pouvoir doit présenter

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*