Zone CEDEAO: lancement d’une carte d’identité biométrique en 2016

Zone CEDEAO: lancement d’une carte d’identité biométrique en 2016

[GARD align= »center »]

CEDEAO

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO)

Les 15 Etats membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) vont adopter la carte d’identité biométrique, qui  remplacera le certificat de voyage actuellement en vigueur, indique vendredi un communiqué de l’institution, repris par APA.

Le lancement de la carte d’identité biométrique de la CEDEAO sera effectif en 2016, posant un «nouveau jalon décisif vers l’intégration de la sous-région ouest-africaine», indique le rapport le rapport de la 73ème session ordinaire du Conseil des ministres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), ouverte mardi, à Abuja, la capitale nigériane.

Le document a été rendu public jeudi 11 décembre à Abuja, et souligne que cette pièce sera mise en circulation dans chaque Etat membre à côté de la carte nationale d’identité pendant une certaine période jusqu’à l’opérationnalisation » du nouveau document.

Selon APA citant le communiqué, la nouvelle carte d’identité biométrique, fruit du travail des chefs des services d’immigration des états membres, approuvée par le conseil des ministres, sera adoptée par la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement, qui se tient à partir de dimanche toujours à Abuja.

Le Conseil des ministres, poursuit le communiqué, a aussi examiné le rapport annuel 2014 du président de la Commission de la CEDEAO, Kadré Désiré Ouédraogo, qui a notamment indiqué que les prévisions de croissance s’annonçaient positives avec une activité économique devant progresser de 5,3% en 2014 contre 4,8 en 2013.

«L’espace CEDEAO continue d’être la communauté économique régionale la plus dynamique de l’Afrique avec un taux de croissance attendu de 6,3% en 2014», a souligné le président Ouédraogo, ajoutant que «la Côte d’Ivoire, avec un pourcentage de 9,1, devrait enregistrer le taux de croissance le plus élevé» de la région, précise le communiqué.

Par ailleurs, sur l’entrée en vigueur de l’union douanière, M. Ouédraogo a informé le Conseil de la réalisation de l’ensemble des activités nécessaires à la mise en œuvre du tarif extérieur commun (TEC) de la CEDEAO dans tous les Etats membres dès le 1er janvier 2015, de la finalisation de texte de Code communautaire des douanes et de l’adoption du mécanisme de suivi et d’orientation pour le programme de transition fiscale de l’organisation.

«Le rapport final de la 16ème réunion du Comité de l’administration et des finances, le rapport de la phase 1 de l’étude réalisée par un cabinet de consultants international sur la réforme institutionnelle, de même que le rapport des ministres des Finances de la CEDEAO sur le TEC et le rapport de la réunion des ministres de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ont aussi été examinés par le Conseil des ministres», rapporte APA sur son site.  

Les autres rapports examinés par le Conseil concernent la réunion extraordinaire des ministres de la Santé de la CEDEAO, le cadre stratégique régional pour le développement du secteur privé, ainsi que le mémorandum sur le mécanisme de garantie des investissements.

 © OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
CEDEAO

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

L’Union africaine suspend la Centrafrique, sanctions contre les chefs rebelles

Le Conseil de Paix et Sécurité de l’Union africaine (UA) a suspendu lundi la participation de la Centrafrique à l’organisation

Reprise du procès de Mme Gbagbo le 20 juin à la demande de sa défense pour étudier de nouvelles pièces

[GARD align= »center »] Le procès en assises de l’ex-Première de Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo, qui comparaît pour « crimes de guerre et

Sénégal: libération des exploitants forestiers enlevés en Casamance

Douze exploitants forestiers enlevés le 8 juillet par une bande armée dans le département de Sédhiou (sud) ont été libérés

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*